Antennes-Relais - Les principaux extraits de la plainte visant Bouygues Telecom

 

Une antenne relais
© Construction Photography/Corbis

 

 

C'est quoi cette histoire?
Deux soeurs jumelles, Caroline et Juliette Roeland ont vu leur santé se dégrader depuis l'installation d'une antenne relais dans leur quartier. Après des années de démarches infructueuses, leurs parents vienent de porter plainte, révèle le site nouvelobs.com. "Pour la première fois, nous avons un certificat médical qui lie les problèmes de santé à la présence d'une antenne de téléphonie mobile" explique au site l'avocat de la famille, Me Richard Forget. L'intégralité de la plainte est à lire sur onlineradio.fr. "Nous voulons juste que Bouygues déplace son antenne pour respecter le périmètre de 300 mètres" explique la mère des deux filles.

Coïncidence troublante
L'antenne a commencé à émettre en 2003. Les jeunes filles ont commencé à faire de la tachycardie. Un simple escalier, et les voilà essouflées. Un rendez-vous chez un cardiologue permet de faire le lien. Chez Bouygues, on se défend. "Aucune des 200 études menées à ce jour ne démontre un danger du téléphone mobile pour la santé" explique à Nouvelobs.com Florence Curvele, responsable des relations extérieures chez l'opérateur. Autant le grenier des deux jeunes filles ne présente pas un taux d'ondes dangereux pour la santé, autant leurs chambres le présentaient. L'instruction permettra peut-être de faire la lumière sur cette affaire. Car, comme le résume la mère des enfants: "Nous avons très envie que le scandale éclate."

(Source: NouvelObs.com

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !