Manuscritvoges

Mystérieux manuscrit prophétique de 1644, Que dit la prophétie 2020 ?

C'est un manuscrit, acquis par le Conseil Départemental des Vosges, qui a fait l'objet de toutes les attentions du chef du service des Archives Départementales. Et c'est une histoire incroyable qu'il va dévoiler au cours de la Nuit de la Prophétie ce samedi 11 janvier 2020 à Epinal.

Site accessible pour les handicapés visuelLexteur de texte :

 

Le communiqué de presse évoquant la Nuit de la Prophétie à Epinal le 11 janvier était alléchant. Je cite "La soirée commence, à 18h, aux Archives départementales, avec la découverte d’un mystérieux manuscrit prophétique de 1644 qui y est conservé." Un prophète Vosgien, Dominique Aubert aurait écrit des prophéties valables jusqu'à la fin des temps. Quoi? On aurait un Nostradamus dans les Vosges et on ne nous en a jamais parlé? Un peu trop alléchant pour être tout à fait honnête. Mais c'est bien là ce qui caractérise un bon communiqué de presse: il s'agit d'attirer l'attention, quitte à en rajouter un peu... Le curieux, ferré par le bon mot, se retrouve à poser des questions et va se rendre à l'événement. Bien joué!

Me voilà donc, avec mes questions, appelant le conservateur du patrimoine, chef du service des Archives Départementales des Vosges, François Petrazoller, qui a acquis pour le compte du département le manuscrit en 2018. Quelle ne fût pas ma surprise, de découvrir l'histoire, en dépit de la petite supercherie du communiqué! Une histoire encore plus dingue, plus complexe et étonnante que ne pouvait le laisser entendre la communication, sans en dévoiler une grande partie. 

Un personnage remarquable

Dominique Aubert est originaire de Fresse-sur-Moselle. Il s'est installé à Rupt-sur-Moselle, avec sa femme et sa fille, où il exerce son métier de cultivateur. Un homme tout à fait ordinaire, dans une province reculée. En 1799, il tient un journal intime. Il s'intéresse aux prévisions pour les besoins de son métier, mais aussi plus largement aux prophéties. Il a en sa possession un manuscrit datant de 1644 contenant des prophéties.
Comment se l'est-il procuré? Qu'est-il devenu? C'est le seul point resté sans réponse de toute cette histoire. Il entreprend de le recopier en le remettant à jour.

Dans son journal intime, il commence à recopier le texte manuscrit. Il s'agit de prophéties, écrites par un inconnu, mais basée sur des schémas astronomiques. Il faut donc recalculer les données. C'est là que les choses se compliquent. A moins d'être un expert en astronomie, voire en astrophysique, aviez-vous idée que les données relevées en 1644 ne peuvent pas être valides en 1799? Dominique Aubert, le paysan -qui certes, vit en plein coeur du siècle des Lumières, mais n'en pas pas eu l'éclairage dans sa lointaine contrée vosgienne- Dominique Aubert donc, le savait, lui. En 1799. 

Des calculs complexes

 Les schémas astronomiques qu'il recopie sont calculés sur la base d'une différence de jours qui existent entre le calendrier lunaire et le calendrier solaire, qui nous sert de référence. En 1644, ce nombre de jours de différence (également appelé comput) entre les deux calendriers n'est pas le même qu'en 1799. D'où le nouveau calcul à faire. Et ça Dominique Aubert le sait! Incroyable.

Il a quand même des difficultés à réaliser les calculs. S'il a bien tenu compte des années bissextiles qui viennent corser la donne, il n'a pas su relever la particularité de l'année 1700  (voir en bas de l'article), au niveau de son équinoxe. Erreur! Mais cette erreur n'a pas échappée à l'oeil averti de François Petrazoller, le conservateur du patrimoine.

"Il s'emberlificotte dans les manières de calculer. Et puis il n'a pas tenu compte de 1700!
- François Petrazoller, conservateur du patrimoine, chef du service des Archives de Vosges "

Il faut toutefois, préciser, que l'astronomie, c'est le violon d'Ingres du conservateur. Comme on dit familièrement, il en connaît un rayon. Sans parler de son enthousiasme pour évoquer l'anecdote. 

Il devance mes questions.
"J'ai fait des recherches dans les archives départementales: l'existence de Dominique Aubert est validée, j'ai retrouvé les actes de naissance et de décès (1755-1816)."
Comment le manuscrit de Dominique Aubert a été retrouvé puis acquis? Il semble que ce soit une femme, probablement descendante de l'auteur qui a souhaité vendre l'ouvrage. Le Conseil départemental des Vosges l'a alors acquis en 2018. 
Comment peut-on être sûr que l'homme n'a pas inventé de toutes pièces un document sur le modèle des prophéties connues?  Il faut toutefois, préciser, que l'astronomie, c'est le violon d'Ingres du conservateur. Comme on dit familièrement, il en connaît un rayon. Sans parler de son enthousiasme pour évoquer l'anecdote. 
 

"Les erreurs de calculs sont pour moi révélatrices qu'il est bien parti d'un document existant. Qu'il a travaillé dessus. Tout est vrai, c'est mon intime conviction.
- François Petrazoller, conservateur du patrimoine"

Le reste est affaire de travail de passionné. À son tour, plus de deux siècles après la recopie du document initial, François Petrazoller repart à zéro et recalcule les données prophétiques. 

Comment ça se présente une prophétie ?

Le communiqué citait "une prophétie valable jusqu'à la fin des temps." Rien que ça. 
Mais en réalité, selon le calcul du nombre d'or de l'année en cours, le résultat ne peut aller que de 1 à 19. Il s'agit donc de cycles. Et il n'y a qu'une seule prophétie à décrypter par série de cycles. Suis-je bien claire?  

Toujours est-il que monsieur Petrazoller, ayant noté une anomalie dans les calculs, il y a un décalage d'un an dans le cycle proposé par Dominique Aubert et ses propres calculs. Pour cette année 2020, il se propose donc de livrer la prophétie calculée par le paysan en 1799 et la sienne recalculée avec les bonnes données. 

Ce scoop sera offert aux visiteurs de sa conférence donnée dans le cadre de la Nuit de la Prophétie, ce samedi à 18h00, aux Archives départementales...

Nostradamus2020

Que dit la première prophétie ?

  • L'année 2020 a pour nombre d'or 7 et pour épacte religieuse 5 en données calculées (de manière erronée) par le Vosgien Dominique Aubert. 

Cette première prophétie, recopiée et recalculée par le paysan Vosgien en 1799 peut vous apparaître comme un peu absconse. Elle est rédigée dans un français usité à cette époque. Nous la reprenons telle quelle:

Quatrin sur l’an 20
Au Printems de cette Année L’on verra la Noblesse pleine de toute honneur et vertus, et les Docteurs montreront leur sagesse de laquelle ils seront révetus de grace.
Discours sur la 7me Année des Planettes
L’an que la Lune aura huit jours le premier jour de janvier, laquel étant en son premier quartier suivant le dire D’almanac elle nous signéfie que Lhyver sera tempere en son commencement. Le millieu sera remplie de pluye froide mélée de neige et de gêlée avec des brumes et de brouillards, et il fera des froids frimats fort fâcheux, et la fin sera pleine de gêlée très épaisse, et fort domageable la où elle passeront.

Et Lhyver sera très long et très ennuieux jusqu’au vingt de Mars, et il sera très à craindre pour les biens de la terre durant le cour de cette Année ; il y aura quatre Eclipses, deux de soleil, et deux de Lune. Le Printemps sera froid et mûable dans son commencement mais cependant il sera plus humide que dans sa qualité, car tous les biens de la terre auront un petit avencement jusqu’au Mois de May, et de même les fruits et les arbres qui seront trop avancé et aussi les Bleds (ndlr: blés) auront beaucoup à souffrir pour les humidité et les froidures du Printemps, et cela durera jusqu’au vingt de juin au levé de de [sic] la Canicule les vents Orientaux et les Méridionnaux auront cours mais les Septentrionnaux passeront les autres.

Le deux May il se fera une Eclipses de Soleil qui nous montrera par Jupiter que les plats Paÿs rapporteront abondence de fruit et de bien et aussi les vignes fructifieront beaucoup. La Saison de l’Eté nous menace de tonnere et de tempête à cause de la contrariété des vents du midy, D’orient et de Bize qui nous ameneront de la grêle et du tems orageux et des grandes châleurs Dieu par sa bonté veuille bien préserver les cheveux doré qui sont les bleds et les seigles et aussi les enfans D’ambrosius qui sont les raisins des Côtes D’empire, depuis le premier de juillet jusqu’au millieu du même Mois, et entre autre les treize et vingt six du même Mois, il se fera des grosses tempêtes qui seront très dangereuses en certaines contrées.


La saison D’automne sera dans son commencement assé sèche dans le milieu elle sera entremêlée de petite humidité, provenant des tonnaires de cy devant, et la fin sera froide, et il gêlera de bonne heure. Mars et Saturne nous menaçent les raisins de gêlée et d’infortune. Le treize de Novembre il se fera une Eclipse de soleil qui nous signifie la venüe et descente d’un etranger en la Genealogie de 23, 71, et 83 degrez le quel q[ui] causera beaucoup de maux et de cruauté ; Dieu par sa grace et sa bonté veuille s’il lui plait nous aider contre nos ennemis, pour les repousser et les ruiner.

 

 

En clair, l'hiver sera doux mais long. Le printemps sera humide et froid et l'été caniculaire et venteux, avec des risques de tempêtes parfois dangereuses. L'automne apportera une alternance de pluies et de sécheresse et les premières gelées viendront tôt. Gare aux vendanges! Un danger guette au 13 novembre, le malheureux anniversaire des attentats de Paris.
 

Que dit la seconde prophétie ?

L'année 2020 a pour nombre d'or 7 et pour épacte religieuse 6 en données recalculées par François Petrazoller.

Prophétie toujours recopiée fidèlement dans le langage de l'époque:

Quatrain sur l’an 28
Ciel qui nous ravit depuis longtems à notre Europe nous ménace d’abondance, doux Ciel celui qui sera logé sur les Gémaux tiendra son Conseil pour l’adresse astrologique.
Discours sur la 15me Années des Planette
L’An que la Lune aura six jours le pr[emier] jours de janvier ou de L’an, En cette Année y aura trois Eclipses deux de soleil et une de Lune lesquels avec la conjonction de L’an vingt trois nous feront paroître une preuve suffisante de leur vertus.
Le soleil étant aux signes du Capricorne nous causera que la saison de L’hyver sera en son commencement froide et sêche avec des gélees et des vents de bize, le millieu sera aussi plein de vent, froid humidité avec de la neige et des brouïllards et avec un tems fort fâcheux et incommode presque pour toutes sortes de gens ; La fin de L’hyver sera aussi fort fâcheuses, et les dernier jours de Mars qui nous ménace que nous auront un tems obscure et couvert avec quelque coup de tonnerre, Cependant les semailles des menus grains seront propre et belle. La saison du Printems nous montre quel sera froide et humide et entremellées de gêlées dont elle se sentira plus de L’hyver que de renouvellement de saison.

La saison de l’Eté sera paisible à causes des vents du Midy qui nous causeront que les moissons seront d’un rapport médiocre. Les bleds seront bien chargez en grain, mais il seront de peut de garde ; les vignes et les raisins auront tout le tems à souhait. Le vingt et un Juin à quatre heures du matin il se fera une Eclipse de soleil, et les effets étant joints avec la conjonction de l’an vingt trois nous signifie que les Roys et les Princes s’assembleront pour le sujet de la Religion ; et pour établir de nouveaux Magistrats pour la réformation des affaires publique et aussi pour aller combattre contre les Turcs une nouvelle héresie se mettra donc au dessus, et il se levera aussi un nouveau Prophête. Les bonnes nouvelles et les bonnes lettres seront méprisée par le moyen des esprit pervert qui auront vogue tant en France qu’en Allemagne et aux Pays, voisins, et même les Prélats et les gens D’Eglise auront des grandes persecutions au sujet de leur rentes.

Dans la saison de L’Eté les vents du Midy seront les maitres, desquels il en viendra une grande incomodité tant pour les biens de la terre que pour le Corps humain par les maladies que les vents du Midy causeront. L’Automne sera venteuse, tantot par chaud tantot par froid, et en general toujours humide, et fort contraire à la maturité des fruits de la terre tant pour les raisins que pour les autres fruits, mais les semences des bleds auront de belles levées. Les maladies et les fiévres seront en régne et en très grands dangers.

Les froments de cette années seront corrompus, il sera une grande abondance de vin, et de fruit.

En langue contemporaine, cela donne à peu près ceci : 
L'année commence sur un hiver froid, venteux et humide, particulièrement désagréable. Le printemps s'annonce pluvieux et orageux - de quoi remplir les nappes phréatiques !- L'été sera quelconque, les moissons médiocres. Les vendanges ne commenceront pas trop tôt.


"(...) les roys et les princes s'assembleront pour le sujet de la religion" le 21 juin. Un concile? un G7 extraordinaires? Ou plutôt la une réunion extraordinaire de la Commission Européenne si on lit la suite "qui auront vogue tant en France qu’en Allemagne et aux Pays, voisins,(...)", mais quel sera le sujet de cette réunion ? "Les Prélats et les gens D’Eglise auront des grandes persecutions au sujet de leur rentes"? Une nouvelle crise au Vatican?
La fin d'année semble nous réserver des conditions de vie difficiles, avec des risques d'inondations et même d'épidémies. Les moissons ne seront pas préservées mais il nous restera du vin et des fruits! C'est toujours ça!

 

insolite sciences manuscrit prophéties nostradamus Epinal Vosges Lorraine astronomie culture

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire