Environnement - Blog

  • 1ère boulangerie solaire d’Europe en Normandie

    « Pour la cuisson du pain nous avons un four à bois et un four solaire, la priorité est à la cuisson solaire évidemment. Concernant la torréfaction l’objectif est d’atteindre 100 % solaire car ce sont des produits de conservation et il est possible de produire pour toute l’année dans les périodes de beau temps. » Arnaud Crétot

    Lire la suite

  • La Nasa prévient qu’une oscillation de l’orbite de la Lune provoquera des inondations record

    La Nasa prévient qu’une oscillation de l’orbite de la Lune provoquera des inondations record

    Dans une étude publiée le 21 juin dans la revue Nature Climate Change, menée en collaboration avec l’Université d’Hawai, la Nasa affirme que l’orbite de la Lune va osciller d’ici les années 2030. Combiné aux effets du changement climatique, ce phénomène pourrait entraîner des inondations exceptionnelles.

    Lire la suite

  • Grâce aux chutes de cheveux, ils créent un tapis de paillage naturel pour un jardin plus écolo

    ÉCOLOGIE  - A Clermont-Ferrand, deux entrepreneurs collectent et recyclent des cheveux pour en faire un tapis de paillage. L'idée ? Réduire la consommation d'eau et préserver les cultures.

    Chaque année en France, ce sont en effet 4000 tonnes de cheveux sont jetés à la poubelle des ordures ménagères. De quoi s'en arracher, des cheveux. Car toute cette matière vivante peut servir à bien d'autres choses qu'à faire des nids pour les oiseaux.

    Lire la suite

  • SUIVEZ LE LIVE MONDIAL "PROTÉGEONS L’AMAZONIE..." LE 18 FÉVRIER 2021 À 20:00

    PROTÉGEONS L'AMAZONIE EN SOLIDARITÉ AVEC LES PEUPLES INDIGÈNES

    Une responsabilité collective pour un avenir commun.

    L'AMAZONIE ET SES PEUPLES EN URGENCE ABSOLUE
    D’une durée de 2 heures, le live "Protégeons l'Amazonie en solidarité avec les peuples indigènes" réunira de façon trans-générationnelle les plus grands acteurs mondiaux de la cause environnementale

    Lire la suite

  • Tsunami. Deux cents disparus après la rupture d’un glacier dans le nord de l’Inde

    Une catastrophe digne d’un film d’horreur s’est produite dimanche 7 février dans l’Uttarakhand. À cause du réchauffement climatique dans la région, un morceau de glacier est tombé dans une rivière, provoquant un tsunami dans les montagnes.

    Lire la suite

  • VIDEO Partout dans le monde des collectifs s'organisent ...

    Devant une politique mondiale accès sur une dictature sanitaire des Médecins se regroupent pour informer sur les abus des États sans réel discernement scientifique !
    Merci a Quadrillage traduction ; Un formidable message d’espoir venant de centaines de médecins

    Lire la suite

  • Il est désormais possible de spéculer sur… l’eau

    Eau. Spéculation. Vous ne rêvez pas. De nouveaux produits financiers vont permettre de spéculer sur… l’eau. Alors même que deux tiers de la population mondiale devrait être confrontée à des pénuries d’eau d’ici 2025.

    Lire la suite

  • L’obsolescence programmée logicielle

    Alors que nous sommes de plus en plus attentifs à préserver l’environnement, l’obsolescence programmée logicielle a un fort impact sur les ressources de la planète, la pollution et l’empreinte carbone. Pour les ordinateurs, Windows 10 en est un parfait exemple.

    Lire la suite

  • Tchernobyl : un incendie ravive la radioactivité dans l'air de la zone d’exclusion

    100 hectares de la zone d’exclusion de Tchernobyl sont partis en fumée depuis le 4 avril, provoquant une hausse de la radiation. Celle-ci reste néanmoins à un niveau sans dangerosité pour l’homme. Les 27 000 foyers d’incendie qui ont ravagé 20 000 hectares de terrain en Ukraine sont malgré tout très préoccupants.

    Lire la suite

  • En plein confinement, la ZAD de la Dune a été expulsée

    Profitant d’une opération de gendarmerie menée dans le cadre d’une procédure pour violence, injures et dégradations, 70 personnes ont incendié la ZAD de Brétignolles-sur-Mer, à l’appel du maire sortant Christophe Chabot, promoteur d’un projet controversé de port de plaisance.

     

    Lire la suite

  • Pôle Nord Un nouveau trou dans la couche d’ozone apparaît

    Ces dernières semaines, des scientifiques de l’agence spatiale allemande (DLR) ont remarqué, grâce à des images du satellite Copernicus Sentinel-5P, un appauvrissement en ozone « exceptionnellement fort » au-dessus de la région du pôle Nord, a rapporté l’ESA, l’Agence spatiale européenne, dans un communiqué ce lundi 6 avril.

    Lire la suite

  • Coronavirus : selon les chercheurs, il existe une zone climatique où il se développe plus facilement

    Dans un moment délicat et inquiétant comme celui que nous vivons, en raison de la propagation de la pandémie de Coronavirus, beaucoup de gens s'interrogent sur l'avenir de cette situation.

    Les désagréments et le stress dus à la sacro-sainte nécessité de garder ses distances et d'éviter les contacts sociaux ne manquent pas : c'est aussi pour cette raison que nous nous demandons quels seront les prochains développements. Les scientifiques de l'université du Maryland, faisant partie du Global Virus Network, auraient trouvé un lien entre la propagation de Covid-19 et le climat des zones où il s'est développé.

    via: University of Maryland

    Lire la suite

  • Ils ont réussi à produire de l’électricité à partir… de l’humidité de l’air !

    Des chercheurs ont découvert un nouveau moyen écologique et peu coûteux de produire de l’électricité. Pour ce faire, vous n’avez besoin que d’air (et de quelques protéines).

    Cela ressemble à un rêve illusoire : pouvoir générer, à moindre coût, de l’électricité propre. C’est pourtant bel et bien possible. Des chercheurs de l’Université du Massachusetts, à Amherst (États-Unis), ont en effet développé un dispositif s’appuyant sur une protéine naturelle pour créer de l’électricité à partir de l’humidité présente dans l’atmosphère. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature.

    Lire la suite

  • une micro-algue pour répondre au défi alimentaire sur Terre...115 micronutriments !

    Rarissime et miraculeuse, la micro-algue bleue AFA (Aphanizomenon flos aquae) ne pousse aujourd'hui que dans deux endroits sur Terre : dans le lac orégonais Klamath (États-Unis) dont elle est endémique, et à Toulouse. 

    Née dans la Ville rose, la start-up Kyanos est en effet la première au monde à pouvoir cultiver cette délicate plante riche en protéines, vitamine C, vitamine B12 et antidépresseurs naturels. Compléments alimentaires, remplacement de la viande pour le régime végan, réponse aux défis de nourrir 10 milliards d'humains d'ici à 2050 ou d'alimenter les premiers colons de la planète Mars... Les utilisations de cette micro-algue révolutionnaire de la famille des cyanobactéries sont multiples. 

    Lire la suite

  • Réserve Afrique : En 24h, plus de 20 000 personnes mobilisées

    En 24h, plus de 20 000 personnes mobilisées pour empêcher la destruction de la plus grande réserve africaine

    Lire la suite

  • Cargos de plastique : que vont devenir les déchets renvoyés à la France ?

    La décision doit avoir un effet « immédiat ». Les autorités indonésiennes ont annoncé mardi le départ de cargos chargés de conteneurs de déchets à destination de leurs différents pays d'origine, dont fait partie la France. Un « retour à l'envoyeur » qui pose une nouvelle fois la question du recyclage du plastique.

    Lire la suite

  • Des tonnes de mercure sont libérées dans l'atmosphère

    Une étude publiée lundi dernier dans le journal Geophysical Research Letters rapporte que le taux de mercure naturel retenu pour le moment par le pergélisol de l'Arctique est 10 fois supérieur à la quantité de mercure produit par l'homme ces 30 dernières années.

    Lire la suite

  • Une plante tueuse de frelons asiatiques découverte à Nantes

     Le Jardin des plantes de Nantes a découvert que la plante carnivore "Sarracenia" piège les frelons asiatiques mais pas les abeilles ni les guêpes

    Des plantes carnivores capables d’attirer et de tuer en quantité des frelons asiatiques ?

    Lire la suite

  • Une start-up française crée un vélo électrique... sans batterie

    Ce vélo est un nouvel outil de la transition énergétique“. Le PDG de la start up Stee à l’origine de cette invention, en est convaincu : son engin va révolutionner le monde du vélo électrique.

    Lire la suite

  • Taux de glyphosate dans les urines : 1200 citoyens portent plainte

    Les taux de glyphosate relevés dans les urines de milliers de citoyens atteignent jusqu’à 40 fois le seuil autorisé dans l’eau potable. Les dépôts de plainte se multiplient.

    Lire la suite

  • Cette ville produit de l'énergie renouvelable à partir de ses conduites d'eau : voici les avantages du projet

     à l'heure où la lutte contre les énergies non renouvelables et la pollution de l'environnement est un débat quotidien urgent et particulièrement sérieux, une ville américaine a décidé de prendre une initiative inédite qui pourrait changer la façon dont l'électricité est utilisée.

    Cela se passe à Portland, dans l'État fédéral américain de l'Oregon, et ce que l'administration municipale a fait a déjà montré la voie à d'autres villes américaines.

    Lire la suite

  • Marche pour le climat : de Paris à Nairobi, la jeunesse mondiale se mobilise

    De nombreux collégiens, lycéens et étudiants Français ont défilé dans les rues de Paris ce vendredi 15 mars afin d'exprimer leur inquiétude face au changement climatique et leur colère face à la passivité des politiques. Une initiative suivie par leurs pairs dans plus de 2.000 villes de 100 pays à travers le monde, dans le cadre du mouvement "Fridays for future" pour le climat, né dans le sillage de Greta Thunberg, jeune Suédoise de 16 ans devenue une des principales jeunes activistes de la lutte contre le réchauffement climatique.

    Lire la suite

  • Recyclage des batteries : vers un désastre environnemental ?

    Contrairement à ce qu’affirme le lobby du tout électrique, le recyclage des batteries est quasi-inexistant à l’heure actuelle. Et la ruée que l’on est en train de nous imposer vers les motorisations électriques ou hybrides pourrait se révéler être un véritable désastre environnemental demain.

    Lire la suite

  • CETA : un an après, la France laisse encore entrer des produits canadiens toxiques

    Bienvenue aux céréales canadiennes produites avec de l'atrazine ! C'est un herbicide qui a été interdit en Europe, car il perturbe nos hormones et donnerait le cancer. Mais les Canadiens l'utilisent. En tout, là-bas, 42 pesticides interdits chez nous sont encore autorisés.
     

    Lire la suite

  • Ces nuages qui pourraient disparaître en ajoutant 8°C au réchauffement de la Terre

    Une trop grande concentration de CO2 dans l'atmosphère pourrait empêcher les bancs de stratocumulus de se former... et augmenter la température de 8°C supplémentaires d'ici 140 ans.

    Lire la suite

  • Vendée. Une cinquantaine de dauphins retrouvés morts sur les plages en moins d’une semaine

    Pourquoi 85 dauphins se sont échoués en Vendée et Charente-Maritime

    Au moins 85 carcasses de dauphins ont été signalées depuis jeudi 2 février sur les côtes de l'Atlantique.

    Lire la suite

  • La Ville de Montréal interdit les bouteilles d’eau en plastique

    La Ville de Montréal bannira peu à peu les bouteilles d’eau de plastique à usage unique de ses établissements, ont voté les élus du conseil municipal lundi.

    Cette motion présentée par l’opposition, Ensemble Montréal, a été adoptée à l’unanimité

    Lire la suite

  • 20 000 tonnes de déchets radioactifs enfouis sous le parking du stade de Gueugnon qui va finalement être interdit d'accès

    UN MILLION d'euros de travaux pour RIEN !
    Plus de dix ans après les premières préconisations de la CRIIRAD, le parking radioactif du stade de foot de Gueugnon, Saône-et-Loire, vient d'être grillagé afin de protéger la population.

    Lire la suite

  • Le 13 février, Ecosia plantera son 50 millionième arbre

    Pour ce qui ne connaisse pas Ecosia est un métamoteur de recherche solidaire allemand. Il reverse 80 % de ses bénéfices selon un programme de reforestation présent partout dans le monde. Ecosia plante des arbres au Burkina Faso, au Pérou, en Tanzanie et à Madagascar...

    Lire la suite

  • Le Brésil veut urbaniser la forêt amazonienne, jugée " non productive "

    Le chef des affaires stratégiques du nouveau gouvernement brésilien a annoncé son intention de construire de nouvelles méga-structures dans le pays, s’attaquant à la forêt amazonienne.

    Elu en octobre dernier, le nouveau chef d’Etat brésilien Jair Bolsonaro est en train de mettre son funeste plan d’action à exécution. La première de ses victimes ? La forêt amazonienne.

    Lire la suite

  • Tout est dit et expliqué pourquoi le climat change...

    Tout est dit et expliqué pourquoi le climat change. A propos si vous ne le saviez pas la couche d'ozone dont on parlait tant maintenant elle s"est complètement reconstituée.... tout s'explique scientifiquement encore faut il l'admettre et le comprendre !!! cette vidéo est assez claire et simple à assimiler !!!

  • La Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans

    Mammifères, oiseaux, poissons... sous la pression de l'homme, la Terre a vu ses populations de vertébrés sauvages décliner de 60 % entre 1970 et 2014, annonce le Fonds mondial pour la nature (WWF) dans un bilan plus alarmant à chaque édition.

    Lire la suite

  • Vente de semences anciennes : une association de l'Ariège décide d'enfreindre la loi

    Un mois après la décision du Conseil Constitutionnel d’annuler 23 articles de la loi Egalim, dont un sur les semences anciennes, Kokopelli continue son activité. En toute illégalité.

    « Le Conseil Constitutionnel qui retoque autant d’articles, c’est historique ! », s’exclame Ananda Guillet, président de l’association Kokopelli qui distribue des semences libres de droits et reproductibles. « Nous vivons dans une démocratie factice ». Alors que le 2 octobre, la loi Egalim, autorisant, entre autres, la vente de semences anciennes, était votée par l’Assemblée Nationale, il n’aura fallu que 21 jours au Conseil Consitutionnel pour en censurer 23 articles.

    Lire la suite

  • Voici le "Shazam de la Nature", la nouvelle appli gratuite qui reconnaît les plantes et les animaux à partir de photos

    Voici une appli pour tous les passionnés de botanique, mais aussi pour tous ceux qui veulent connaître le nom d'une fleur, d'une plante ou d'un animal : elle s'appelle Seek et a été publiée par iNaturalist, l'une des plus grandes communautés en ligne dédiées à la nature. Elle a ensuite été rebaptisée "le Shazam de la nature" pour la similitude avec le célèbre service d'identification musicale, car elle permet de reconnaître la flore et la faune.

    Lire la suite

  • L'accélération du déplacement du pôle Nord magnétique perturbe la navigation

    Le pôle Nord magnétique, qui se déplace chaque année d’environ 50 kilomètres, a brusquement accéléré son mouvement provoquant des risques pour la navigation.Les navigateurs ont-ils perdu le Nord ?

    Lire la suite

  • Bombes chimiques à retardement en mer du Nord et dans la Baltique

    Dans son documentaire « Menaces en mers du Nord », Jacques Lœuille alerte sur les conséquences dramatiques à venir des quelque trois milliards de tonnes d’armes, dont chimiques, déversées dans les mers du Nord et Baltique lors des deux conflits mondiaux. Samedi 5 et et dimanche 6 janvier sur Public Sénat.

    Lire la suite

  • Le Conseil d'Etat valide la pratique de la chasse d'oiseaux à la glu

    La Ligue de protection des oiseaux veut déposer un recours contre cette chasse traditionnelle devant la Cour européenne de justice.

    Lire la suite

  • Biodiversité. Le conseil constitutionnel interdit la vente de semences paysannes

    Le 2 octobre 2018 dernier, la loi Egalim avait été adoptée par l’Assemblée nationale, après plus de 9 mois de débats parlementaires intensifs. Cette loi Agriculture et Alimentation offrait d’encourageantes perspectives pour obtenir une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Pourtant, 23 des 98 articles viennent d’êtres censurés par le Conseil Constitutionnel, mettant un coup d’arrêt aux avancées saluées par les défenseurs de la biodiversité.

    Lire la suite

  • Un aimant à pétrole pour absorber les déversements

    Une équipe de l'Université de Calgary a mis au point une nouvelle « superéponge » capable d'absorber des déversements de pétrole, en magnétisant des nappes d'hydrocarbures qui flottent à la surface de l'eau.

    Dans son laboratoire, Nashaat Nassar simule une marée noire en remplissant un récipient d’eau et de bitume.

     

    Lire la suite

  • Un site pour comparer la durabilité des marques

    INITIATIVE – Le site produitsdurables.fr permet de comparer la durée de vie et la réparabilité de marques d’électroménager, d’électronique, d’automobile et de textile, grâce à des avis d’experts et d’utilisateurs.

    Lire la suite

  • Non au projet minier industriel guyanais Montagne d'Or !

    La compagnie Montagne d’Or est portée par le consortium des multinationales russe Nordgold et canadienne Colombus Gold.

    Les multinationales souhaitent s’établir en forêt amazonienne guyanaise, entre deux réserves biologiques intégrales, et y creuser une fosse gigantesque.

    Le projet porté par la compagnie prévoit un déboisement total de 1513 hectares dont une déforestation de forêts primaires, à forte valeur écologique, de 575 hectares, sur un site où plus de 2000 espèces végétales et animales dont 127 protégées ont été inventoriées.

    Selon l’opérateur, pour extraire l’or, 57 000 tonnes d’explosifs, 46 500 tonnes de cyanure et 195 millions de litres de fuel seront nécessaires pour les 12 ans de durée de vie du projet. Le risque encouru par la forêt amazonienne de Guyane serait considérable.

    Ce projet inutile et imposé est un mirage économique et représente une impasse pour l’avenir de la Guyane et de ses habitants.

    Petition non au projet minier montagne d'or

    Lire la suite

  • L’accord signé en catimini, va permettre à l’Australie de venir polluer les terres françaises

    On ne sait pas quoi faire de nos déchets, et on prend ceux des autres. Les décisions stupides s’accumulent.

    Un décret signé le 6 juillet, en catimini, par Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Jean-Yves Le Drian et l’ambassadeur de France en Australie vient d’autoriser l’importation en France de près de 4 tonnes de déchets radioactifs de plutonium et d’uranium australiens. Areva en fera du business en accointance avec la Australian Nuclear Science and Technology Organisation qui exploite à Lucas Heights un réacteur de recherche répondant au doux nom d’ « Opal ». En devenant propriétaire en titre de cette merde, Areva devenu Orano pour masquer sa faillite financière, impose au globe et aux français une nouvelle menace de transports mortels maritimes et terrestres, et quelques autres saloperies.

    La Coupe du monde de football bat son plein. Il faut bien donner aux petits peuples leurs jeux du cirque pour pouvoir continuer à dominer la planète. Le monarque français fera ses risettes devant les télés et autres médias avides de glorifier son mentor. Les industriels de la mort nucléaire – les véritables patrons de la politique énergétique du pays – pourront ainsi à loisirs et en toute tranquillité poursuivre leur sale business. Grandeur et décadence…

    Lire la suite

  • 700 ruches mortes en Dordogne

    En Dordogne fin mars... 3 000 aujourd'hui. Une catastrophe naturelle annoncée

    L'Union européenne a voté la semaine dernière l'interdiction pour 2019 de trois pesticides néonicotinoïdes utilisés pour protéger les cultures agricoles. Des produits accusé de causer la disparition des abeilles... Nécessaire, mais sans doute loin d'être suffisant et sûrement trop tardif.

    Lire la suite

  • Des clients laissent tous leurs emballages en plastique dans leur supermarché

     

    Pour protester contre l’utilisation abusive du plastique dans les emballages alimentaires et la complaisance des grandes surfaces dans ce domaine, des manifestants ont fait leurs emplettes dans un supermarché Tesco, près de Bath, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Puis ont découpé et laissé barquettes, sachets, films, paquets et autres emballages en plastique dans leurs chariots.

    Les Anglais appellent ça une « plastic attack ». Pacifique, l’attaque. Mais très parlante. Menée par une vingtaine de clients du supermarché Tesco de Keynsham, près de Bath, dans le sud-ouest de l’Angleterre, cette action entendait montrer l’omniprésence du plastique dans les emballages alimentaires.

    Lire la suite

  • Fukushima : Naoto Kan, le Premier ministre repenti du nucléaire, en France

    Le 13 mars 2018, à l'occasion de la venue de Naoto Kan, Premier ministre japonais au moment de la catastrophe de Fukushima, le groupe parlementaire « La France insoumise » a tenu un conférence de presse. Naoto Kan revient sur l'accident de Fukushima, qui a eu lieu sous son gouvernement, son déroulé et ses conséquences. Il aborde aussi la question des énergies renouvelables et du mix énergétique.

    Lire la suite

  • Êtes-vous favorable à la sortie du nuclaire ? VOTE

    Je vote 

    La votation a commencé ! Vous pouvez voter directement sur ce site, ou grâce à un des nombreux bureaux de vote ouverts partout dans le pays, du 11 au 18 mars 2018

    COMPRENDRE, CE N’EST PAS APPROUVER :


    PETIT RETOUR SUR L’HISTOIRE
    Que s’est-il passé pour en arriver là ?

    Cela fait bien longtemps que l’atome titille les responsables politiques, économiques ou militaires.
    Octobre 1945, 5 mois après la  n de la guerre : Charles de Gaulle crée par décret le Commissariat
    à l’Énergie Atomique (CEA). Il a l’objectif de développer une bombe française. Dix ans plus tard, avant même la bombe atomique, la commission PEON (Production d’Electricité d’Origine Nucléaire) est créée. Elle regroupe des énergéticiens, des industriels et des politiques.
    En mars 1973, le plan Messmer lance le programme et la stratégie nucléaire française.

     

    Lire la suite

  • Il fait plus chaud au pôle Nord qu’à Londres : les scientifiques s’inquiètent

    Avec des températures de 30°C au-dessus des normales, le Pôle Nord enregistre des records. Pour les experts, il s’agit d’un événement sans précédent, qui nécessite de revoir les modèles de changement climatique.

    C’est le monde à l’envers. Alors que l’Europe grelotte, touchée par une vague de froid tardive, le pôle Nord a connu un pic de chaleur avec des températures 30 degrés au-dessus des normales saisonnières. Ce phénomène exceptionnel s’inscrit sur fond de réchauffement de l’Arctique.

    Lire la suite

  • l n'existe plus de chevaux sauvages sur Terre, selon une étude

    Il n'existe plus de chevaux sauvages sur Terre ont annoncé jeudi des chercheurs, une découverte basée sur une nouvelle analyse ADN qui redessine l'arbre généalogique de ces équidés.

    Il s'est avéré que ceux que l'on croyait être les derniers chevaux à l'état sauvage de notre planète - les chevaux de Przewalski - étaient en réalité des animaux domestiqués ayant échappé à leurs propriétaires, selon cette étude publiée dans la revue "Science".

    Lire la suite

  • Un désherbant à base... d'eau de pluie

    Un entrepreneur breton commercialise avec succès un désherbant à base d'eau de pluie.

    Il n'a pas inventé l'eau chaude, mais la machine qui désherbe grâce à elle. A Saint-Jacques-de-la-Lande, en Ille-et-Vilaine, Jean-Pierre Barre, 55 ans, savoure sa réussite. Son entreprise Oeliatec, créée en 2010, est leader sur le marché européen des machines de désherbage écologique. Le procédé, protégé par plus de quinze brevets déposés, consiste à réchauffer de l'eau de pluie à 120 oC, puis à la pulvériser sous forme de gouttelettes sur les mauvaises herbes.

    Lire la suite

  • Japon: les incroyables images au cœur d'un réacteur de Fukushima

    L'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon a publié lundi des images montrant du combustible fondu dans l'un de ses trois réacteurs endommagés, fournissant des informations cruciales pour son futur nettoyage.  

    Lire la suite

  • Un astéroïde de la taille d’un gratte-ciel se dirige droit vers la Terre, prévient la NASA

    Février réservera une surprise aux habitants de la planète bleue. Au début du mois, un astéroïde d'un kilomètre de diamètre, qualifié de potentiellement dangereux par la NASA, passera devant la Terre à une vitesse de 34 km/sec.

    Un astéroïde d'une taille légèrement supérieure à la plus grande tour du monde, la Burj Khalifa, s'apprête à passer à proximité de la Terre ce 4 février. D'un kilomètre de diamètre, ce géant rocheux prénommé 2002 AJ129 suit une trajectoire passant à 4,2 millions de kilomètres de la planète bleue, assurent des chercheurs de la NASA.

    Lire la suite

  • Catastrosphe Ecologique : Le naufrage du pétrolier iranien Sanchi

    Le naufrage du pétrolier iranien Sanchi, en mer de Chine orientale, une semaine après sa collision avec un cargo chinois le 6 janvier dernier, qui a fait 32 morts, fait craindre une catastrophe écologique majeure. Quelque 136 000 tonnes d’hydrocarbures ultralégers sont en train de s’écouler dans l’eau et pourraient empoisonner ces fonds marins très riches en poisson à long terme.

     

    Lire la suite

  • La Chine continue de s'offrir des terres agricoles en France

    Une société chinoise a racheté 900 hectares de terres à blé et à maïs dans l'Allier, au nez et à la barbe de la Safer qui n'a pu exercer son droit de préemption. Grâce à un montage financier exploitant une faille juridique, la Chine ne se contente plus d'acheter des domaines viticoles.

    Certains sociétés chinoises ont jeté leur dévolu sur les terres agricoles françaises. Quelque 900 hectares de terres agricoles produisant du blé et du maïs ont été acquis dans l'Allier l'été dernier par les investisseurs chinois.

     

    Lire la suite

  • Rejet radioactif en Russie

    Fort rejet radioactif enfin reconnu en Russie, avec données sur place

    L'acro nous annonce ce matin :

    A la demande de Greenpeace Russie, c’est l’agence météorologique russe qui a fini par admettre que l’origine de la fuite est bien en Russie

    Lire la suite

  • Film Nouveau Monde

    PARTOUT EN FRANCE

    Nouveau Monde est un road-movie écologiste. Pendant 4 ans, le réalisateur a parcouru la France à la recherche des personnes et des initiatives locales qui portent l'espoir d'une société plus solidaire, un monde meilleur pour ses deux enfants. De l'intelligence collective à l'économie circulaire, des monnaies locales à l'idée d'un revenu de base, ce film nous guide à la découverte de ce Nouveau Monde.

    Lire la suite

  • RECUPERONS 10 ANNEES DEMISSION DE CO2 EN PLANTANT DES ARBRES

    Replanter massivement des forêts pourrait permettre de soulager le climat, on le savait. Cette fois, des chercheurs américains ont fait le calcul et l’équivalent de 10 années d’émission de CO2 pourrait être absorbées par des forêts.

     

    Lire la suite

  • ALERTE Ouragan ⚠️Il pourrait toucher la France.⚠️


    Un système tropical s'est formé il y a quelques jours au large des Açores. Les services météo l'ont prénommé "OPHELIA". Même si ce n'est pas aussi fréquent que de voir un système tropical se former au large des îles du Cap Vert, la naissance d'un système tropical au large des Açores n'est pas si exceptionnel que ça. Néanmoins, son originalité mérite de s'y intéresser, d'autant que sa proximité et sa trajectoire pourraient influencer les conditions météo du début de semaine prochaine.
    Actuellement peu mobile, il en profite pour se nourrir d'une mer anormalement chaude pour cette région et cette époque de l'année. Cet apport d'énergie devrait d'ailleurs lui permettre d'atteindre le stade d'ouragan de catégorie 1 dans les prochaines heures.

     

     

    Lire la suite

  • Épidémie de peste à Madagascar: trente morts

    Selon les derniers chiffres des autorités sanitaires malgaches, la peste a tué une trentaine de personnes à Madagascar.

    Pour le moment aucune restriction n'est faite aux passagers voyageant entre la Grande Ile et le département par l'aéroport Roland-Garros. Même position pour l'Ambassade de France à Madagascar.

     

    En métropole, le sujet commence à inquiéter. La peste touche les zones urbaines de Madagascar. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dit mardi craindre fortement que la maladie e propage au reste du pays, mais précise que le risque reste modéré au niveau des autres pays de la zone et faible au niveau international .

     

    À l’aéroport Roland-Garros, le service de presse confie n’avoir "aucune information" sur une quelconque restriction ou recommandation à destination des voyageurs partant pour Madagascar. Idem concernant les voyageurs en provenance de l’île. Même son de cloche quant à l’Ambassade de France à Madagascar, jointe par téléphone, qui indique qu’il "n’y a pas de restrictions particulières" pour les voyageurs, si ce n’est de "suivre les conseils de l’OMS". De son côté, le consulat de Madagascar à La Réunion n’était pas joignable dans l’immédiat.

    Lire la suite

  • Le tardigrade, cet animal quasi indestructible

    Des chercheurs affiliés à deux célèbres universités ont découvert que les tardigrades peuvent survivre à la collision entre la Terre et un astéroïde

    Lecteur de texte ci-desous :

    Animal microscopique, le tardigrade (Milnesium tardigradum) fascine les scientifiques : il est capable de résister des décennies entières à des conditions extrêmes de température (pratiquement du zéro absolu à 150 °C), de pression ou de dessiccation. Qu'il soit conservé dans un congélateur ou dans le vide spatial... il survit ! Des chercheurs de l'université de Harvard (Etats-Unis) et de Cambridge (Royaume-Uni) ont même découvert que cet animal est capable de survivre aux conséquences d'une collision de la Terre avec un astéroïde géant, contrairement à l'Homme !

    "La vie est susceptible de se poursuivre bien après notre disparition"

    Dans une étude présentée le 14 juillet 2017 dans la revue Scientific Reports, les chercheurs affirment que le tardigrade Letardigrade"survivra jusqu'à la mort du Soleil". Il peut donc espérer vivre encore pendant "au moins 10 milliards d'années", ajoute l'équipe de scientifiques. Ce qui n'est sûrement pas notre cas : "Sans notre technologie qui nous protège, nous sommes une espèce très fragile. De petits changements dans notre environnement peuvent avoir des conséquences dramatiques pour nous", relève Rafael Alves Batista, co-auteur de l'étude dans un communiqué. "Il y a beaucoup d'espèces plus résistantes sur Terre. La vie est susceptible de se poursuivre bien après notre disparition", souligne-t-il.

    Seul un astéroïde vraiment massif pourrait en venir à bout

    Dans cette étude, les chercheurs ont étudié les chances de survie de cet animal hors du commun à plusieurs catastrophes venues du ciel, au moyen de plusieurs modèles mathématiques : la collision avec un astéroïde mais également l'explosion cataclysmique d'une étoile et des sursauts de rayons gamma. Selon les simulations, une collision entre la Terre et un gros astéroïde devrait obscurcir le ciel, déclenchant une sorte d'"hiver" brutal, avec une forte baisse de la luminosité et une chute des températures.

    Cela pourrait être catastrophique pour les espèces dépendantes de la lumière mais la vie continuera près des cheminées volcaniques au fond des océans qui fourniront de la chaleur. Seuls les astéroïdes vraiment massifs, susceptibles de faire bouillir les océans, pourraient menacer les tardigrades. Mais aucun n'est susceptible de croiser l'orbite de la Terre, soulignent les chercheurs.

    L'explosion cataclysmique d'une étoile (supernova) et les sursauts de rayons gamma (brefs jets de matière très énergétiques) se traduiraient notamment par d'intenses radiations qui détruiraient la couche d'ozone protectrice. "Mais la vie pourrait continuer sous Terre", considère l'étude. Et la probabilité qu'une étoile massive explose assez près de la Terre pour tuer toutes les formes de vie sur la planète est "négligeable", toujours selon elle. Même chose pour les sursauts de rayons gamma

    L'espoir de trouver des "tardigrades martiens"

    La résistance des tardigrades aux événements cosmiques "semble démontrer, que la vie, une fois qu'elle a démarré, est difficile à éliminer complètement", souligne David Sloan, de l'Université d'Oxford, co-auteur de l'étude. Un constat qui nourrit l'espoir de trouver un jour de la vie ailleurs que sur notre planète. "Il est possible qu'il y ait d'autres espèces résistantes ailleurs dans l'univers", estime Rafael Alves Batista. Sur Mars, "des organismes dotés d'une tolérance aux radiations et aux températures similaires à celle des tardigrades pourraient survivre longtemps sous la surface", relève Abraham Loeb, du département astronomie de Harvard et co-auteur de l'étude. Les probables océans sous la surface d'Europe, satellite naturel de Jupiter, pourraient eux aussi présenter des conditions similaires à celles des océans terrestres profonds où l'on trouve des tardigrades.

    Surviletardigrade

    Source : sciencesetavenir.fr, Wikipédia

    Une nouvelle étude menée par des chercheurs japonais révèle le secret des tardigrades. De minuscules invertébrés souvent considérés comme l'animal le plus indestructible de la planète. La clé de leurs super-pouvoirs pourrait même un jour aider à protéger les humains. Mi-chenille, mi-rat taupe nu, le tardigrade ne paie pas de mine. Pourtant, cette créature également appelée "ourson d'eau" est une véritable merveille de la nature. Elle affiche en effet une résistance assez incroyable. Rayons X, températures extrêmes, vide de l'espace et même déshydratation totale, cette créature survit à tout. A tel point que certains la considèrent comme quasi indestructible. Pour en arriver là, cet invertébré aquatique mesurant moins de 1,5 mm de long, a mis au point de remarquables facultés de défense. Notamment celle de réparer son propre ADN lorsqu'il est endommagé. Aujourd'hui, des chercheurs japonais pensent avoir compris l'origine d'une telle prouesse. En séquençant l'ADN du tardigrade, ils ont découvert l'existence d'une protéine très particulière. D'après Takuma Hashimoto et ses collègues de l'Université de Kyoto, cette protéine serait spécifique au tardigrade et protègerait son ADN des dommages liés aux radiations. C'est pourquoi les scientifiques l'ont baptisée "Dsup" pour "damage suppressor". Une protéine transférée sur des cellules humaines "Nous étions vraiment surpris", a expliqué Takuma Hashimoto, biologiste et principal auteur de l'étude parue dans la revue Nature Communications. Pour ses recherches, l'équipe a jeté son dévolu sur une espèce particulière de tardigrade, Ramazzottius varieornatus, considérée comme l'une des plus résistantes de toutes. Mais ils ne se sont pas arrêtés là. Pour étudier son génome, ils en ont inséré une partie dans des cellules humaines qu'ils ont ensuite exposées à des radiations notamment. C'est de cette façon qu'ils ont découvert l'origine de la résistance de l'animal, la protéine Dsup. D'après les résultats obtenus, cet ajout d'ADN aurait réduit de 40% les dommages liés aux radiations sur les cellules. "C'est étonnant de constater qu'un seul gène est suffisant pour améliorer la tolérance aux radiations de cellules humaines en culture", a commenté pour l'AFP, Takuma Hashimoto. Mais la protéine protègerait aussi les cellules de la dessiccation, autrement dit d'une déshydratation extrême. Un processus qui affecte l'ADN de la même façon que les radiations. Un futur bouclier pour l'ADN humain ? "On pense que la tolérance envers les rayons X découle de l'adaptation de l'animal à une sévère déshydratation", a commenté pour Nature, Takekazu Kunieda, biologiste moléculaire et membre de l'équipe de recherche. Ainsi, la possibilité que les facultés du tardigrade puisse être transférée sur des cellules humaines ne manque pas d'intéresser les spécialistes. "Nous pensons que la protéine pourrait fonctionner comme un bouclier physique et protéger l'ADN humain contre les attaques", a relevé Takuma Hashimoto. Une possibilité d'autant plus cruciale que la protection et la réparation de l'ADN jouent un rôle fondamental pour les cellules et dans la survenue de certaines maladies comme le cancer. Cette découverte pourrait ainsi un jour ouvrir une voie pour améliorer la résistance des cellules humaines voire "bouleverser notre façon de préserver les matériaux biologiques", d'après Takekazu Kunieda. Néanmoins, le tardigrade est encore loin d'avoir révélé tous les secrets de son incroyable résistance, comme l'a confirmé un autre expert des oursons d'eau. D'après Ingemar Jönsson, scientifique de l'Université Kristianstad en Suède, "nous commençons juste à explorer le trésor génétique que le génome du tardigrade représente".

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/tartigrade/le-tardigrade-cet-animal-quasi-indestructible-revele-la-cle-de-ses-super-pouvoirs_art38760.html
    Copyright © Gentside Découverte
    Une nouvelle étude menée par des chercheurs japonais révèle le secret des tardigrades. De minuscules invertébrés souvent considérés comme l'animal le plus indestructible de la planète. La clé de leurs super-pouvoirs pourrait même un jour aider à protéger les humains. Mi-chenille, mi-rat taupe nu, le tardigrade ne paie pas de mine. Pourtant, cette créature également appelée "ourson d'eau" est une véritable merveille de la nature. Elle affiche en effet une résistance assez incroyable. Rayons X, températures extrêmes, vide de l'espace et même déshydratation totale, cette créature survit à tout. A tel point que certains la considèrent comme quasi indestructible. Pour en arriver là, cet invertébré aquatique mesurant moins de 1,5 mm de long, a mis au point de remarquables facultés de défense. Notamment celle de réparer son propre ADN lorsqu'il est endommagé. Aujourd'hui, des chercheurs japonais pensent avoir compris l'origine d'une telle prouesse. En séquençant l'ADN du tardigrade, ils ont découvert l'existence d'une protéine très particulière. D'après Takuma Hashimoto et ses collègues de l'Université de Kyoto, cette protéine serait spécifique au tardigrade et protègerait son ADN des dommages liés aux radiations. C'est pourquoi les scientifiques l'ont baptisée "Dsup" pour "damage suppressor". Une protéine transférée sur des cellules humaines "Nous étions vraiment surpris", a expliqué Takuma Hashimoto, biologiste et principal auteur de l'étude parue dans la revue Nature Communications. Pour ses recherches, l'équipe a jeté son dévolu sur une espèce particulière de tardigrade, Ramazzottius varieornatus, considérée comme l'une des plus résistantes de toutes. Mais ils ne se sont pas arrêtés là. Pour étudier son génome, ils en ont inséré une partie dans des cellules humaines qu'ils ont ensuite exposées à des radiations notamment. C'est de cette façon qu'ils ont découvert l'origine de la résistance de l'animal, la protéine Dsup. D'après les résultats obtenus, cet ajout d'ADN aurait réduit de 40% les dommages liés aux radiations sur les cellules. "C'est étonnant de constater qu'un seul gène est suffisant pour améliorer la tolérance aux radiations de cellules humaines en culture", a commenté pour l'AFP, Takuma Hashimoto. Mais la protéine protègerait aussi les cellules de la dessiccation, autrement dit d'une déshydratation extrême. Un processus qui affecte l'ADN de la même façon que les radiations. Un futur bouclier pour l'ADN humain ? "On pense que la tolérance envers les rayons X découle de l'adaptation de l'animal à une sévère déshydratation", a commenté pour Nature, Takekazu Kunieda, biologiste moléculaire et membre de l'équipe de recherche. Ainsi, la possibilité que les facultés du tardigrade puisse être transférée sur des cellules humaines ne manque pas d'intéresser les spécialistes. "Nous pensons que la protéine pourrait fonctionner comme un bouclier physique et protéger l'ADN humain contre les attaques", a relevé Takuma Hashimoto. Une possibilité d'autant plus cruciale que la protection et la réparation de l'ADN jouent un rôle fondamental pour les cellules et dans la survenue de certaines maladies comme le cancer. Cette découverte pourrait ainsi un jour ouvrir une voie pour améliorer la résistance des cellules humaines voire "bouleverser notre façon de préserver les matériaux biologiques", d'après Takekazu Kunieda. Néanmoins, le tardigrade est encore loin d'avoir révélé tous les secrets de son incroyable résistance, comme l'a confirmé un autre expert des oursons d'eau. D'après Ingemar Jönsson, scientifique de l'Université Kristianstad en Suède, "nous commençons juste à explorer le trésor génétique que le génome du tardigrade représente".

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/tartigrade/le-tardigrade-cet-animal-quasi-indestructible-revele-la-cle-de-ses-super-pouvoirs_art38760.html
    Copyright © Gentside Découverte

  • CETA : tout ce qu'il faut savoir sur son entrée en vigueur provisoire

     

    • CETA c'est quoi ? un accord élaboré en toute opacité et ratifié au forceps par le Parlement européen

    La négociation de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, CETA ou AECG, a commencé en 2009 et a été menée en toute opacité jusqu’en septembre 2014. Peu de citoyens en ont entendu parler avant ces derniers mois. Ce n’est que grâce au blocage institutionnel provoqué par la Wallonie au moment de la signature du traité, en octobre 2016, que ce sujet si important a pu apparaître dans le débat public. Une fois la signature des États membres de l’Union européenne acquise au forceps et sans que l’opinion publique puisse s’en saisir, les promoteurs du CETA ont tout fait, avec leurs relais au Parlement européen, pour que ce dernier ratifie l’accord, le 15 février 2017. Mais chaque État membre, dont la France, peut encore faire échouer ce traité en refusant la ratification nationale.

    • CETA : tout ce qu'il faut savoir sur son entrée en vigueur provisoire, Le très controversé accord de libre-échange entre l'UE et le Canada entre en application provisoire jeudi 21 septembre dans sa quasi-totalité.

    Un modèle de coopération économique responsable pour les uns, une fuite en avant irresponsable pour les autres. Avant même qu'il ne soit ratifié par les 38 parlement régionaux et nationaux de l'Union européenne, 90% du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (CETA) entre en vigueur jeudi 21 septembre2017,

     

    Lecteur de texte ci-desous :


    Ce qui entre dès maintenant en vigueur

    Lire la suite

  • Oleo Sponge, l’éponge qui va nettoyer nos océans en absorbant les hydrocarbures

    Test grandeur nature. Nettoyer les océans en absorbant le pétrole et le gasoil : c'est l'objectif d'Oleo Sponge (Cédit : Laboratoire national d'Argonne)

    Des chercheurs américains ont développé une sorte d’éponge capable d’absorber le pétrole des océans et de le stocker, pour ensuite le recycler.

    Et si l’on pouvait nettoyer les océans comme on fait notre vaisselle : avec une simple éponge ? C’est ce qu’on inventé des chercheurs américains du Laboratoire national d’Argonne et du bureau des sciences du ministère de l’Énergie des États-Unis. L’Oleo Sponge est capable d’absorber 90 fois son poids en pétrole et en diesel, à la surface mais surtout – grande avancée – en profondeur. Reste alors à l'essorer puis à la réutiliser. Le pétrole, lui, peut être recyclé.

     

    Lecteur de texte ci-desous :

     

    Lire la suite