Incendie urkraine

Tchernobyl : un incendie ravive la radioactivité dans l'air de la zone d’exclusion

100 hectares de la zone d’exclusion de Tchernobyl sont partis en fumée depuis le 4 avril, provoquant une hausse de la radiation. Celle-ci reste néanmoins à un niveau sans dangerosité pour l’homme. Les 27 000 foyers d’incendie qui ont ravagé 20 000 hectares de terrain en Ukraine sont malgré tout très préoccupants.

Lecteur de texte :

Site accessible pour les handicapés visuel

Ce samedi, un incendie s'est déclaré dans la zone d’exclusion de Tchernobyl (Ukraine), cette zone de près de 3.000 km2 centrée sur l'ancienne centrale nucléaire. Il semble désormais maîtrisé. Mais la radioactivité qui règne toujours sur place a rendu l'intervention des pompiers délicate. D'autant qu'hier, les autorités ont révélé sur place, des niveaux de radiation 16 fois supérieurs à la normale.

Mais les mêmes autorités assurent que les Ukrainiens n'ont rien à craindre. À Kiev, à une centaine de kilomètres de là, les niveaux de radiations seraient toujours conformes à ceux enregistrés habituellement.

Notez tout de même qu'un vol de six heures entre Paris (France) et New York (États-Unis) vous expose, selon l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, à quelque 45 microsieverts, soit 7,5 microsieverts par heure. C'est un peu plus que les 2,6 microsieverts par heure qu'indique sur Facebook, le dosimètre d'Egor Firsov, responsable du service d'inspection écologique local. Ramenant le chiffre à une dose susceptible d'être reçue en un mois - une présence sur place 24/24 pendant 30 jours -, on arrive à une dose de 1,87 mS environ. Soit l'équivalent d'une zone contrôlée verte - de 1,25 à 4 mS en un mois.

En revanche, avec quelque 800 feux de prairie, de steppe et de forêt recensés dans la région, la pollution de l’air est montée dans plusieurs quartiers de la capitale ukrainienne. Rendant les incendies en question probablement plus dangereux que les radiations.

Les pompiers travaillent sans relâche

Plus de 250 pompiers, 3 avions et 3 hélicoptères ont été mobilisés pour maîtriser le feu autour de Tchernobyl. Au 10 avril, les flammes restent actives sur une dizaine d’hectares. La situation n’en reste pas moins dramatique en Ukraine. Tchernobyl n’est que l’un des 27 000 foyers d’incendie qui ont été recensés à travers le pays au cours des dix derniers jours, selon le ministère des situations d’urgence. Plus de 20 000 hectares sont déjà partis en fumée. Le système en ligne, Fire Information for Resource Management System (Firms), utilisé pour le repérage des feux sur la planète grâce à des satellites de la NASA, confirme l’embrasement généralisé du territoire ukrainien ces derniers jours.

La plupart de ces brasiers sont dus à des particuliers qui brûlent des feuilles mortes, de l'herbe et des détritus. Une pratique traditionnelle qui provoque de graves feux de steppes, prairies et forêts chaque année. Dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, c’est un jeune homme de 27 ans, appréhendé par la police, qui a enflammé de l’herbe et des poubelles en trois endroits différents « pour s’amuser ». Dans l’Ukraine agraire, les feux nuisent non seulement à la faune et à la flore, mais aussi à la fertilité des sols. La pratique des « feux de jardin » a aussi été utilisée pour faciliter la disparition de bois précieux et son exportation par des contrebandiers.

La pollution atmosphérique est l’un des problèmes majeurs causés par ces incendies. Le 7 avril, Kiev était la ville la plus polluée au monde en termes de qualité de l’air, selon IQair.com. Le 8 avril, elle était encore 5e du classement. À l’ouest de l’Ukraine, c’est une décharge à ciel ouvert de la ville de Lviv qui a été réduite en cendres, dégradant encore plus la qualité de l’air.

EDIT LE 14/04/2020 à 17h47

 

[TCHERNOBYL] Selon ce site de surveillance des incendies de la NASA, les feux dans la zone d'exclusion seraient à moins d'un kilomètre du sarcophage abritant le réacteur éventré et des lieux de stockage de déchets radioactifs :Capture firms nasa

 https://firms.modaps.eosdis.nasa.gov/map/…

tchernobyl radioactivité Ukraine incendie

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire