A bordeaux plusieurs jeunes portaient des habits de couleur verte

Marche pour le climat : de Paris à Nairobi, la jeunesse mondiale se mobilise

De nombreux collégiens, lycéens et étudiants Français ont défilé dans les rues de Paris ce vendredi 15 mars afin d'exprimer leur inquiétude face au changement climatique et leur colère face à la passivité des politiques. Une initiative suivie par leurs pairs dans plus de 2.000 villes de 100 pays à travers le monde, dans le cadre du mouvement "Fridays for future" pour le climat, né dans le sillage de Greta Thunberg, jeune Suédoise de 16 ans devenue une des principales jeunes activistes de la lutte contre le réchauffement climatique.

Site accessible pour les handicapés visuelLecteur de texte :

De Paris à Lyon, en passant par Toulouse et Marseille, c'est environ 200 manifestations de jeunes (collégiens, lycéens ou étudiants) qui se déroulent ce vendredi 15 mars en France et qui doivent rassembler entre 100.000 et 200.000 personnes. Selon les premières estimations officielles données à 16 heures, 29.000 manifestants, de source policière, et 40.000 d'après les organisateurs, se sont rassemblés à Paris alors que l'association Youth for Climate France, à l'initiative du mouvement, tablait sur 15.000 à 20.000 personnes.

"Nous faisons grève pour dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs et de nous montrer des preuves ! ", relayait l'appel publié par l'association sur Facebook. A savoir des preuves que le monde prend les mesures nécessaires pour limiter le réchauffement à un maximum de 2°C  supplémentaire par rapport à l'ère pré-industrielle, comme prévu par l'Accord de Paris.

 

 

Des manifestations similaires se déroulent dans quelque 120 pays et 200 villes, inspirées par l'exemple de la jeune suédoise Gretha Thunberg (proposée pour le prix Nobel de la Paix), qui a entamé sa grève hebdomadaire pour le climat devant le Parlement suédois en août 2018, avant de venir faire un discours remarqué lors de la COP25 de Katowice (Pologne) en décembre, puis d'admonester les dirigeants de ce monde à Davos en janvier dernier.

Ce vendredi matin, Greta, qui a été proposée pour le Nobel de la paix 2019, était de retour devant le Parlement suédois avec plusieurs centaines de jeunes grévistes à ses côtés. "Nous venons de naître au monde, cette crise nous allons devoir vivre avec, et nos enfants et nos petits-enfants et les générations futures. Nous ne l'accepterons pas", a-t-elle prévenu. Les jeunes Australiens sont les premiers à lui avoir emboîté le pas, bientôt suivis par les Belges, les Suisses et les Allemands.

Samedi 16 mars, la marche du siècle

Samedi, ce sont tous les citoyens qui sont invités à manifester pour inciter l'État à agir immédiatement pour le climat. Le site Il est encore temps recense plus de 190 événements organisés en France ce 16 mars et présente une carte interactive qui permet de trouver l'événement le plus proche.

La manifestation de Paris commencera à trois endroits différents. Trois cortèges avec des thématiques différentes : "État d'urgence climatique et social", "Marche pour le vivant" et "Vélos : Roulons vert demain" se rejoindront à Opéra, afin de poursuivre la fin de la marche jusqu'à République. À l'arrivée, un temps de parole, de musique et de partage est prévu. À mi-parcours, la Marche du Siècle se joindra à une autre manifestation, la marche des Solidarités, qui dénonce le racisme, les violences policières et défend les droits des migrants. La marche du Siècle, la marche des Solidarités et les gilets jaunes soulignent les convergences dans leurs actions. "Il y a une unité dans la diversité, des voix s'élèvent sur des sujets différents afin de dénoncer tout ce qui ne va pas."

Mobilisation climat Mondiale Marche 15mars2019 jeune

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !