B89 visuels 35

Grâce aux chutes de cheveux, ils créent un tapis de paillage naturel pour un jardin plus écolo

ÉCOLOGIE  - A Clermont-Ferrand, deux entrepreneurs collectent et recyclent des cheveux pour en faire un tapis de paillage. L'idée ? Réduire la consommation d'eau et préserver les cultures.

Chaque année en France, ce sont en effet 4000 tonnes de cheveux sont jetés à la poubelle des ordures ménagères. De quoi s'en arracher, des cheveux. Car toute cette matière vivante peut servir à bien d'autres choses qu'à faire des nids pour les oiseaux.

our preuve, deux entrepreneurs se sont lancés dans la collecte, le recyclage et la transformation du cheveu à des fins écologiques. La start-up Capillum, menée par Clément Baldellou et James Taylor, avait déjà mis à profit la récup' de cheveux, dont ils extraient la kératine afin d'aider les peaux à problème à se régénérer. Cette fois, le duo utilise cette matière première, mélangée à de la laine, elle aussi récupérée, pour en faire un tapis de paillage 100% naturel au potager.

Si vous connaissez les principes de la permaculture, vous mesurez sans doute les avantages de cette technique qui permet à la fois d'économiser l'eau, limitant son évaporation (très utile lorsque vous n'êtes pas sur place pour vous occuper de votre sol ou pendant les périodes de sécheresse), mais également de le protéger des mauvaises herbes.B89 visuels 361 kilo de cheveux permet de préserver 200 litres d'eau

Bien décidée à exploiter le potentiel insoupçonné de cette ressource que l'on a jusqu'à présent négligée, la start-up Capillum promet une nouvelle solution pour un jardin écolo. Elle l'assure : un kilo de cheveux permettrait d'économiser 200 litres d'eau !

À en juger le succès du projet mis en ligne sur la plateforme de financement participatif KissKissBankBank le 8 avril dernier, le duo d'entrepreneurs n'est pas le seul à miser sur le potentiel écolo des chutes de cheveux, puisque l'idée de ce tapis de paillage a suscité un vif intérêt auprès du grand public, et l'objectif initial de financement a même été atteint en 11 heures seulement !

Un joli démarrage pour Capillum qui compte travailler main dans la main avec plusieurs centaines de salons de coiffure. Si 800 ont déjà répondu présent, les deux hommes à la tête du projet espèrent pouvoir collaborer avec 10 000 salons d'ici 5 ans. L'idée ? Y collecter les chutes de cheveux auprès des coiffeurs grâce à des bacs ingénieux, puis leur donner une seconde vie en les transformant en tapis de paillage, vendus ensuite sous la forme de rouleaux sécables de 5 mètres

Capture d e cran 2021 07 11 a 23 22 01

Si vous avez envie de soutenir ce joli projet, c'est par ici que ça se passe

cheveux paillage naturel bio

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !