Protgeons lamazonie

SUIVEZ LE LIVE MONDIAL "PROTÉGEONS L’AMAZONIE..." LE 18 FÉVRIER 2021 À 20:00

PROTÉGEONS L'AMAZONIE EN SOLIDARITÉ AVEC LES PEUPLES INDIGÈNES

Une responsabilité collective pour un avenir commun.

L'AMAZONIE ET SES PEUPLES EN URGENCE ABSOLUE
D’une durée de 2 heures, le live "Protégeons l'Amazonie en solidarité avec les peuples indigènes" réunira de façon trans-générationnelle les plus grands acteurs mondiaux de la cause environnementale

Ou : Facebook Live - Youtube Live

QUAND : le jeudi 18 février 2021 à 20:00

AVEC : le cacique Raoni Metuktire, le cacique Ninawa Huni Kui, Valdelice Veron, Patricia Gualingua, Jane Goodall, le capitaine Paul Watson, Pierre Richard, Bernard Lavilliers, David Suzuki, Nicolas Hulot, la Princesse Esmeralda de Belgique, Anuna de Wever, Adelaïde Charlier, Franca Scuito, Sydney Possuelo, Gert-Peter Bruch, Leila Salazar-Lopez, Alessandra Korap...


Produit par : EarthX, en collaboration avec Planète Amazone, le Fonds Léopold III pour l’Exploration et la Conservation de la Nature, Amazon Watch et la Fédération du peuple Huni Kui de l’Acre (Fephac).

L'AMAZONIE ET SES PEUPLES EN URGENCE ABSOLUE
 

D’une durée de 2 heures, le live "Protégeons l'Amazonie en solidarité avec les peuples indigènes" réunira de façon trans-générationnelle les plus grands acteurs mondiaux de la cause environnementale (Jane Goodall, Paul Watson, David Suzuki, Nicolas Hulot, Sydney Possuelo…), des jeunes engagés pour le climat (Anuna de Wever, Adelaïde Charlier), et certains des leaders indigènes amazoniens les plus emblématiques (le cacique Raoni, Alessandra Korap, Patricia Gualingua, le cacique Ninawa Huni Kui, Valdelice Veron, le cacique Kretã Kaingang…).
 

Se tenant alors que l'Amazonie se trouve en état d'urgence absolue le live "Protégeons l'Amazonie..." engagera les citoyens du monde à se mobiliser auprès des peuples indigènes, en solidarité avec eux.
 

De manière plus globale, le live "Protégeons l’Amazonie..." reliera le drame amazonien aux thèmes de l’écocide, du dérèglement climatique, des incendies, de l'inefficacité des projets de compensation carbone ainsi que du danger que font planer les accords de libre-échange sur notre avenir commun.

SE MOBILISER FACE À L'IMMOBILISME DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE POUR REPLACER LA PROTECTION DES TERRITOIRES INDIGÈNES AU CENTRE DU DÉBAT
 

Comme le rappelle le cacique Raoni dans le film Terra Libre, c'est parce qu'ils n'ont n'a pas tenus les engagements pris lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992, que les pays riches sont coresponsables, collectivement, de l'accélération hors contrôle de la déforestation et des feux de forêt. Parce qu'ils continuent à importer les produits de la déforestation ces mêmes pays participent également à une mise en danger volontaire des peuples indigènes, nos Gardiens, mise en place par l'administration du président Bolsonaro, au Brésil.
 

Il y a près de 15 ans a été abandonné le PPG7, un programme de coopération internationale entre les pays du G7 et le Brésil ayant permis la protection de millions d'hectares de forêt tropicale en territoires indigènes. Cet héritage est aujourd'hui menacé par des intérêts contraires et une mobilisation importante, dans la durée, s'avère indispensable pour engager à nouveau la communauté internationale, et en particulier les pays les plus riches (G8), à coopérer avec les pays amazoniens, en collaboration étroite avec les peuples indigènes et en respectant leur vision, pour sauver la forêt, sa biodiversité et contribuer à préserver le climat mondial.
 

Veiller au sort des Gardiens de l'Amazonie doit devenir la priorité numéro 1, alors que le gouvernement brésilien est accusé d’avoir planifié pendant la crise de la covid une politique de mise en danger des peuples indigènes. Ceux-ci, le cacique Raoni à leur tête, venant par ailleurs de déposer plainte contre Jair Bolsonaro devant la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l’humanité, pour un ensemble impressionnant de violations de leurs droits allant du démantèlement des organismes de protection de leurs terres et leur santé en passant par l'incitation au meurtre .
 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
 

Divisé en quatre parties, le live sera introduit par le cacique Ninawa Huni Kui et co-présenté par Mindahi Bastida (gardien de la philosophie et des traditions du peuple Otomi, au Mexique), la Princesse Esmeralda de Belgique (présidente du Fonds Léopold III), Leila Salazar-Lopez (directrice d’Amazon Watch) et Gert-Peter Bruch (président de Planète Amazone).
 

Deux extraits inédits du film Terra Libre (réalisé par Gert-Peter Bruch), narrés par Pierre Richard pour la version française et le Capitaine Paul Watson pour la version anglaise, seront également diffusés pour introduire la thématique de la démarcation des terres indigènes (la sortie du film est suspendue à l'évolution de la crise sanitaire liée à la Covid-19).

PLANÈTE AMAZONE est une association française régie par la loi du 1er juillet 1901 déclarée d’intérêt général depuis 2015 et financée principalement grâce à la solidarité citoyenne. Elle œuvre en faveur de la préservation des forêts, du vivant et de la reconnaissance des Droits de la Nature, en collaboration étroite avec des peuples autochtones d’Amazonie et du reste du monde.

Live Mondiale sauvons l'amasonie 18 février2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire