Img2 30d9a

1ère boulangerie solaire d’Europe en Normandie

« Pour la cuisson du pain nous avons un four à bois et un four solaire, la priorité est à la cuisson solaire évidemment. Concernant la torréfaction l’objectif est d’atteindre 100 % solaire car ce sont des produits de conservation et il est possible de produire pour toute l’année dans les périodes de beau temps. » Arnaud Crétot

À Monvtille, près de Rouen, un boulanger indépendant confectionne son pain depuis son domicile. Arnaud Cretot le cuit dans un four installé dans son jardin.

n four de 11m² installé dans son jardin. Mais pas n'importe lequel. Un four solaire composé de 69 miroirs répartis sur trois rangées. "Le soleil vient réfléchir les miroirs et la lumière va se diriger directement vers le four installé dans mon jardin pour le chauffer. Il peut monter jusqu'à 350 degrés", décrit Arnaud Cretot à France Bleu Normandie, boulanger depuis trois ans.

Une source d'énergie naturelle

Depuis son domicile, cet ancien ingénieur dans le solaire, reconverti boulanger fait tout de ses propres mains. "Je pétris la pâte. Chacun de mes pains sont au levain, ils font un kilo chacun et se conservent une semaine", explique  Arnaud Cretot. Au fond d'une impasse, après la rue des Réservoirs de son village, le jeune Rouennais enfourne ses pains. "Le pain, je le cuis entre 210 et 270 degrés. Je peux réaliser 100 kilos de pains chaque jour sachant que mes pains font 1 kilo chacun, ça fait 100 pains", poursuit-il.

"En fonction de l'ensoleillement, le pain peut mettre 45 minutes, une heure voire 1h15 à cuire". Le soleil est un allié, surtout en Normandie. "J'ai constaté qu'en fait sur les 52 semaines de l'année 2019, seule une semaine a été consécutive sans ensoleillement", réagit Elise Hauster, cogérante de CPM Industries. Son entreprise est à la base de ce projet. Elle a fourni ce four à Arnaud. "Ce qui permet de confirmer à nos potentiels clients que oui, ils peuvent produire une fois par semaine et concentrer leur journée de cuisson sur ce jour",Arnaud Cretot n'a en effet besoin que d'un ou deux jours de soleil par semaine pour pouvoir enfourner ses pains. Il utilise ce four solaire en attendant de pouvoir se débarrasser complètement de son four à bois. "Le soleil c'est une source d'énergie résiliente. Une fois qu'on a la machine c'est gratuit, le bois c'est une ressource intéressante et  si on l'exploite à grande échelle, on va très vite être limité", estime Arnaud.

Un boulanger français crée une boulangerie alimentée par l'énergie solaire

Un boulanger français crée une boulangerie alimentée par l'énergie solaire

Four solaire boulangerie normandie

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !