Gaz lacrymogene danger cyanure

Du cyanure dans le gaz lacrymogène ? Un rapport pointe les effets toxiques du produit

Un rapport de la société de toxicologie-chimie de Paris pointe les dangers du gaz lacrymogène sur la santé. 

Son usage répété lors des manifestions pose question. Efficace pour disperser la foule, les gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l’ordre pourraient être très nocifs pour la santé, selon un rapport de la société de toxicologie-chimie de Paris

Le rapport long de 126 pages a été publié par Alexander Samuel, un docteur en biologie qui a consacré ses douze derniers mois à l'étude des effets du gaz lacrymogène sur l'organisme. Selon ses observations, le gaz contiendrait des molécules «CS» qui, une fois absorbées par le corps humain par voie respiratoire ou cutanée, se métabolisent en deux molécules de cyanure. 

Or, le cyanure est connu pour son extrême toxicité : «Les effets immédiats sur la santé sont bien documentés : effets irritants au niveau des yeux, de la peau, du tractus respiratoire, atteinte du système cardio-vasculaire et du système nerveux central», détaille l'auteur dans son rapport. «A plus long terme, l'anion cyanure peut aggraver ces atteintes et également toucher le système endocrinien (thyroïde)», poursuit-il. 

Evoquant certains décès dont l'origine reste controversée (dont celui de Steve Maia Caniço l'année dernière à Nantes, où des dizaines de bombes lacrymogènes avaient explosé en quelques minutes), Alexander Samuel demande à la fin de son texte «que les gouvernements faisant usage du gaz CS prennent des décisions contraignantes allant dans le sens de la protection de la santé publique». 

GAZ LACRYMOGÈNE : UN SCIENTIFIQUE SONNE L'ALERTE

L'entretien par LE MEDIA

danger cyanure lacrymogene manifestation rapport

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !