temple

  • Le temple Jokhang, le plus vénéré des bouddhistes tibétains, proie des flammes

    Un temple, considéré comme le plus sacré par les bouddhistes tibétains, a pris feu samedi, rapportent les médias chinois.

    L'incendie dans le temple Jokhang dans la capitale tibétaine Lhasa, vieux de 1.300 ans, s'est déclaré vers 6h40 (12:40 dimanche HB) et a rapidement été maitrisé, selon l'agence de presse publique chinoise. Les flammes n'ont pas fait de blessé.

    Le site, qui a été protégé par l'UNESCO en 2000, regorge de bons nombres de trésors dont des manuscrits et quelque 3000 représentations de Bouddha. La raison de l'incendie est inconnue, et il n'est pas encore déterminé si ces objets culturels ont été affectés. Un haut responsable du parti communiste chinois au Tibet, Wu Yingjie, s'est rendu immédiatement sur place, selon le quotidien Tibet Daily.

    Lire la suite