Affrontement 13

AFFRONTEMENTS EN EQUATEUR

Hausse massive des prix du carburant et Etat d'exception.

À la suite de l’annonce de plusieurs réformes en Équateur, la population se mobilise dans tout le pays depuis près d'une semaine, conduisant à de violents affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants. En réaction, le président Lenín Moreno a décrété l’état d’urgence.

Poussé par le FMI (Fond Monétaire International), le gouvernement a supprimé les subventions sur le carburant, multipliant ainsi par deux les prix à la pompe pour la population.
D’autre part, le gouvernement libéral lance une réforme du droit du travail qui comprend la réduction des congés payés des fonctionnaires de 30 à 15 jours.

 

Site accessible pour les handicapés visuelLecteur de texte :

La réaction immédiate de la population a été l’organisation d’une grève générale avec blocage des axes routiers dans vingt provinces sur les vingt-quatre du pays. Cela a été suivi par une grande manifestation étudiante, puis par celle des médecins du système public, des populations indigènes, des syndicats, etc...
Une mobilisation jamais observée dans ce pays depuis plus d'une dizaine d'années.

Face à ce mouvement social d'ampleur, le gouvernement a décrété au niveau national l'Etat d'exception. Cela permet aux autorités de militariser les rues, de justifier des arrestations arbitraires et de censurer les médias...

Le gouvernement en place depuis 2 ans en Equateur a viré vers la droite néo-libérale, multipliant les réformes pour les plus riches et des réductions des dépenses sociales. Le pays est aujourd'hui sous la coupe des politiques d'austérité du FMI.

Mais l’instauration de l’état d’exception n’a pas empêché la poursuite de manifestations antigouvernementales.
Aujourd'hui les groupes indigènes d'Equateur annonçent avoir capturé environ 50 soldats et policiers après les affrontements ! A suivre...

 

Mobilisation Affrontement équateur Caburant Hausse Etat d'Exception

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !