Capsoeur bernadette

L'Eglise catholique reconnaît un 70e miracle à Lourdes après la guérison d'une religieuse française

Bernadette Moriau a retrouvé l'usage de ses jambes. Et pour l'Eglise catholique, ce n'est ni dû au hasard, ni à la médecine. L'institution a reconnu un 70e miracle à Lourdes avec la guérison de cette religieuse de 79 ans, rapporte Le Figaro. Bernadette Moriau était touchée depuis la fin des années 1960 par le syndrome de la queue de cheval (la partie terminale de la moelle épinière), une "atteinte pluriradiculaire des racines lombaires et sacrées", détaille le quotidien.

Depuis l'année 1987, cette pathologie empêchait pratiquement la religieuse de marcher. Selon l'Eglise, le miracle se serait produit le 11 juillet 2008. Mais la confirmation a été annoncée le 11 février 2018 par Jacques Benoît-Gonin, l'évêque de Beauvais. Pour les catholiques, le 11 février est le jour de la fête de Notre-Dame-de-Lourdes.

"Elle se met à marcher sans aide"

La religieuse, qui appartient à un ordre franciscain, les Oblates du Sacré-Cœur de Jésus, a prévu de parler, mardi, à Beauvais (Oise). Mais elle a déjà livré un premier témoignage dans une vidéo diffusée sur le site du diocèse de Beauvais :  "Je n'avais jamais été à Lourdes en tant que malade. (...) Dans la grotte, j'ai ressenti la présence mystérieuse de Marie et de la petite Bernadette. (...) En aucun cas, je n'ai demandé la guérison, mais la conversion du cœur et la force de poursuivre mon chemin de malade."

Le 11 juillet, (...) j'éprouve alors dans mon corps une sensation de chaleur et une détente de tout mon être. Je me sens bien...Bernadette Moriau

 

L'évêque de Beauvais raconte la suite dans un communiqué : "Le 11 juillet (...), elle se met à marcher sans aide, de manière totalement autonome. Elle en prend à témoin ses sœurs qui ne peuvent que constater le changement." 

Après de nombreuses expertises et examens, le Comité médical international de Lourdes, constitué de médecins, conclut que cette guérison "reste inexpliquée dans l'état actuel de nos connaissances scientifiques". Il ne restait plus qu'à l'évêque de Beauvais de reconnaître le miracle en tant que fait religieux et théologique.

Miracle lourdes Guérison religieuse française église

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !