Capture d e cran 2018 12 14 a 18 22 32

Vidéo : Ou va en partie notre argent !

On savait que les anciens membres de l'exécutif profitaient de certains avantages après leur départ de l'Élysée ou de Matignon. Mais le détail des dépenses engagées par l'État n'était pas connu, en 2014 un document secret révélé vidéo ci-desous

 

89.000 euros pour les voitures de Fillon, Balladur et Rocard

La situation des anciens premiers ministres est tout aussi étonnante. En 2014, Matignon a dépensé 89.000 euros pour renouveler les berlines de François Fillon, Édouard Balladur et Michel Rocard. Tous les anciens chefs du gouvernement ont effectivement le droit à une voiture avec chauffeur. Quand bien même ils ont repris une activité loin de la politique, à l'image de Dominique de Villepin, qui parcourt le monde entier pour le compte de sa très prospère société (18 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014). L'ancien premier ministre a pu compter, la même année, sur du personnel qui lui a été affecté par l'État. Coût de l'opération: 97.000 euros pour Villepin, 102.000 euros pour Alain Juppé, qui brigue en même temps la primaire de la droite et du centre, 89.000 euros pour Jean-Pierre Raffarin, actuel sénateur, 75.000 euros pour le député Jean-Marc Ayrault.

Des frais qui se cumulent à ceux déjà existants au titre de leurs fonctions actuelles et des pensions auxquelles ils ont le droit.

Face à cette situation, le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, et le vice-président du conseil d'État, Jean-Marc Sauvé, ont été mandatés par François Hollande pour imaginer une réforme des droits des «ex». Le rapport n'est pas encore public mais selon nos confrères, il imagine une dégressivité dans le temps des moyens matériels, une réfaction en cas de reprise d'activité compensée par une hausse de l'allocation de 6000 euros déjà offerte aux anciens présidents de la République.

France etat depense argent citoyen ministre

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !