Mcbook

Le spectre de l'obsolescence programmée ressurgit avec l'impossibilité de réparer les nouveaux MacBook Pro avec puce Apple T2

Le spectre de l'obsolescence programmée ressurgit avec l'impossibilité de réparer les nouveaux MacBook Pro avec puce Apple T2 sans disposer du logiciel de diagnostic propriétaire d'Apple.

Les MacBook Pro annoncés cette année sont dotés d'une puce spéciale Apple T2 directement conçue par la firme à la pomme et qui gère divers aspects dont celui de la sécurité.

Le discret composant a déjà fait parler de lui en étant soupçonné de provoquer des crashs intempestifs déjà constatés sur les iMac Pro de 2017 (également équipés de l'Apple T2) mais il pourrait aussi être à l'origine d'une autre problématique : les nouveaux MacBook Pro ne peuvent pas être réparés sans le logiciel de diagnostic propriétaire d'Apple.

Selon Motherboard, sans ce logiciel, les MacBook Pro deviennent inopérants, empêchant leur réparation par des réparateurs tiers et obligeant à passer par Apple. Cela concerne tout changement de l'affichage, de la carte mère, d'éléments comme le clavier ou le touchpad ou encore le module Touch ID.

Seul un passage par le logiciel Apple Service Toolkit 2 peut alors rendre vie aux ordinateurs MacBook Pro. Pour le CEO d'iFixit (spécialisé dans la vente d'outils de réparation d'appareils électroniques), interrogé par Motherboard, il ne s'agirait ni plus ni moins que d'une forme d'obsolescence programmée permettant de tout contrôler, jusqu'aux réparations effectuées.

Mack book pro T2 Apple obsolescence programmée Toolkit 2

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !