Alicem 1156x543

Souriez à Alicem : l’identité numérique mobile débarque en France

En développement depuis plusieurs mois, le programme de contrôle numérique sera déployé en novembre. Le ministère de l’Intérieur a commandé une application sur smartphone appelée Alicem (Authentification en ligne certifiée sur mobile) conçue pour scanner votre visage afin de vous permettre d’accéder aux services publics. L’identité numérique pourra uniquement être créée par les détenteurs d’un passeport biométrique. […]

Site accessible pour les handicapés visuelLecteur de texte :

En développement depuis plusieurs mois, le programme de contrôle numérique sera déployé en novembre.

Le ministère de l’Intérieur a commandé une application sur smartphone appelée Alicem (Authentification en ligne certifiée sur mobile) conçue pour scanner votre visage afin de vous permettre d’accéder aux services publics. L’identité numérique pourra uniquement être créée par les détenteurs d’un passeport biométrique. L’utilisateur devra prouver son identité en enregistrant au préalable une vidéo de son visage sous plusieurs angles et en réalisant plusieurs gestes.

 

◆ Citoyens, dites bonjour à Alicem

Alicem est décrite sur le site du ministère comme la « préfiguration d’un service plus large d’identité numérique en cours de conception dans le cadre du programme interministériel mis en place en janvier 2018 (1) ». Préfiguration d’un service plus large… faut-il s’attendre au déploiement futur d’un vaste programme d’identification numérique des citoyens ? Demain, serons-nous tous contraints de créer notre identité numérique sur Alicem pour avoir une carte vitale, sortir du territoire ou voter ? Déployée d’abord sur la base du volontariat, Alicem pourra un jour s’imposer à tous les Français, avec tous les risques que cela soulève.

 

◆ Vers une banalisation de la reconnaissance faciale ?

Beaucoup s’inquiétaient du système numérique chinois et de son « crédit social », la France risque-t-elle de lui emboîter le pas ? Et quid de la capacité de l’Etat à sécuriser les données sachant que même la messagerie sécurisée du gouvernement, Tchap, fût piratée en quelques minutes après son lancement en avril 2019 ? En juillet dernier, la Quadrature du net a déposé un recours (2) auprès du Conseil d’État contre le lancement de cette application. L’association de défense des libertés numériques met en garde contre une « banalisation de cette technologie ». La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a quant à elle émis un avis très critique. Dans son Journal Officiel n°0113 (3), la commission déclare que « l’activation du compte […] soulève des interrogations », étant donné que celle-ci est soumise au traitement de données biométriques.


Soucre :

 

  1. https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Alicem-la-premiere-solution-d-identite-numerique-regalienne-securisee
  2. https://www.laquadrature.net/2019/07/17/la-quadrature-du-net-attaque-lapplication-alicem-contre-la-generalisation-de-la-reconnaissance-faciale/
  3. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000038475742

France numérique Alicem Identification

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !