Capture d e cran 2018 02 02 a 17 06 52

Manifestation lycéenne et étudiante : "Contre le tri des étudiants à l'université !"

Des syndicats lycéens, étudiants et enseignants  mobilisation, ce jeudi, pour demander les retraits de la réforme sur l’accès à l’université et du projet d’un nouveau baccalauréat. Paris, Rennes, Angers, Bordeaux, Lille, Toulouse, Strasbourg… La mobilisation est globalement restée assez faible.

 

Les manifestations de ce jeudi,quelques données chiffrées.  La première mobilisation nationale contre la réforme de l'accès à l'université et le projet de nouveau baccalauréat a faiblement rassemblé avec quelques milliers de manifestants dans toute la France, un mouvement que les contestataires appellent à poursuivre pour obtenir le retrait des textes. 
- A Paris,  2 400 personnes ont défilé dans l'après-midi selon la police (10.000 selon les organisateurs) de la faculté de Jussieu à l'emblématique Sorbonne. 
- A Rennes et Toulouse, les universités Rennes 2 et du Mirail, traditionnellement mobilisées lors de mouvements étudiants, ont été bloquées. 
- A Lille, quelque 500 personnes, dont une majorité de lycéens et d'étudiants, se sont rassemblées dans l'après-midi Place de la République avant de défiler dans la ville. 
- A Lyon, quelques centaines de lycéens ont manifesté à l'appel d'organisations de jeunesse, du NPA, des écologistes et des Insoumis.
- A Bordeaux, environ 300 étudiants ont défilé dans la matinée, quand 500 manifestants étaient décomptés à Clermont-Ferrand
- A Strasbourg, environ 150 personnes se sont rassemblées sous la pluie.
 
Et pour aller plus loin, lisez donc le récap' de la journée concocté par jactiv.ouest-france
Nantes : près de 200 manifestants contre le Plan étudiants. Environ 200 personnes se sont mobilisées, jeudi 1er février, à Nantes (Loire-Atlantique), contre les nouvelles modalités d’accès à l’université. Mais elles ont été empêchées par les forces de l’ordre de se rendre au rectorat. L'article et la vidéo ici.
 
Le PS demande un moratoire sur la réforme du bac. Le Parti socialiste demande sur Twitter un "moratoire" sur la réforme du bac, qui doit être présentée mi-février, "afin de donner du temps à une véritable concertation avec les acteurs de l'éducation". Le Parti a aussi exprimé son désaccord avec la réforme de l'accès aux filières de l'enseignement supérieur. "Toute réforme de l'enseignement supérieur doit améliorer l'accès et la qualification de tous les étudiants. Cette ambition n'est pas tenue par le gouvernement", a-t-il estimé.

manifestation etudiant post bac selection

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !