beurre

  • "Cash Investigation". Produits laitiers : où va l'argent du beurre ?

    • Par belette0
    • Le lundi, 15 Janvier 2018

    Impossible de rater le rayon produits laitiers dans les supermarchés : lait, beurre, fromages, yaourts… il compte près de 4 000 références ! Un marché gigantesque évalué à 27 milliards d’euros par an en France. Et alors que les profits des géants du lait battent des records inégalés, le nombre d’éleveurs français sur la paille n’a jamais été aussi important. En 2016, 10 000 producteurs de lait auraient mis la clé sous la porte quand beaucoup d’autres croulent sous les dettes.

    Pour ce premier numéro 2018 du magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati), Jean-Baptiste Renaud a enquêté sur Lactalis, le numéro un mondial du secteur aux méthodes très contestées. Un empire familial opaque dirigé par le très secret Emmanuel Besnier, 116e fortune mondiale et 8e fortune de France. Et "Cash" a découvert que l’herbe n’est pas beaucoup plus verte chez Sodiaal, numéro deux du secteur…

    Lire la suite

  • VIDEO : Pénurie de beurre, les vraies raisons, par Périco Légasse

    Phénomène hallucinant en 2017, le beurre manque sur les étals des grandes surfaces. Phénomène d'autant plus incroyable qu'en France, l'agriculture est un secteur économique florissant. Périco Légasse livre les vraies raisons de cette pénurie.

    Lire la suite

  • Pénurie du beurre: des agriculteurs dénoncent une "intox" des grandes surfaces

    Plusieurs collectifs d'agriculteurs ont mené des actions dans les supermarchés afin de critiquer l'argumentaire des supermarchés pour expliquer la pénurie de beurre.

    Depuis jeudi, des éleveurs laitiers mènent des actions dans certaines grandes surfaces afin de clamer que la pénurie de beurre "n'existe pas". Ils pointent du doigt la responsabilité des distributeurs qui ne paient pas ce produit à son juste prix selon eux. 

    Selon une porte-parole de la FNPL (producteurs de lait), l'absence de plaquettes de beurre dans certaines grandes surfaces ne relève pas d'une faute ou d'une pénurie de lait chez les producteurs, mais d'un "problème de négociations commerciales entre industriels laitiers et distributeurs". 

    Lecteur de texte ci-desous :

     

    Lire la suite