écart

  • Espérance de vie en France : treize ans d’écart entre les hommes plus pauvres et les plus aisés

    D’après les chiffres de l’Insee, l’écart est moins important pour les femmes, mais ne disparaît pas pour autant.

     

    Treize ans d’espérance de vie en plus ou en moins. C’est l’abîme qui sépare, en France, les 5 % d’hommes les plus riches des 5 % les plus pauvres, d’après la dernière enquête de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), publiée mardi 6 février. Pour un niveau de vie moyen de 5 800 euros par mois, un homme peut espérer s’éteindre à 84 ans et quelques. Un seuil qui tombe à moins de 72 ans dès 470 euros par mois. Aux alentours de 1 000 euros, 100 euros supplémentaires représentent un gain de 0,9 an.

    L’espérance de vie augmente avec les revenus, à niveau de diplôme égal pour les hommes

    Grille de lecture : à 35 ans, pour les hommes non diplômés, les 25 % les plus pauvres ont une espérance de vie de 38,9 ans, tandis que les plus riches ont une espérance de vie de 45,9 ans.

     

    Lire la suite