police

  • Série de violences à Vienne (Isère) après un décès

    Un homme de 19 ans qui fuyait après un contrôle de police municipal est décédé percuté par un train à Vienne mardi 21 novembre. Des violences ont éclaté dans la soirée dans le quartier de l'Isle. 

    Un jeune homme a été mortellement percuté par un train, mardi 21 novembre, à Vienne, à 15 heures. Une demi-heure plus tôt, il avait été contrôlé par la police municipale et avait pris la fuite. 

    Lire la suite

  • Le premier radar piéton de France mis en service à La Grande-Motte

    • Par belette0
    • Le vendredi, 11 Août 2017

    Le radar piéton fait son arrivée en France, mercredi 9 août, à La Grande-Motte dans l'Hérault. Cet appareil de pointe détecte si les voitures cèdent le passage ou non aux piétons voulant traverser la route. Et il flashe, si nécessaire, attention !

    C'est un radar nouvelle génération qui est mis en service ce mercredi 9 août à La Grande-Motte : le premier radar piéton de France.

    Non, il ne flashera pas les piétons traversant n’importe où dans la rue. Mais il sanctionnera en revanche les véhicules ne cédant pas le passage aux piétons.

    Grâce à des détecteurs de mouvement, l’appareil, fabriqué par la société Agence Française de sécurisation des réseaux routiers (AFS2R) est en mesure de voir si un piéton va traverser la route. En parallèle, il vérifie que les véhicules approchant s’arrêtent bien. Les caméras s’activent automatiquement.

    La vidéo est ensuite envoyée à la police municipale, qui détermine alors s'il y a infraction ou pas.

    Pour rappel, celle-ci est sanctionnée par 4 points en moins sur le permis, et 135 € d’amende. Pour l'instant, les contraventions ne sont pas prévues, sauf en cas de flagrant délit.

    Ce radar est le premier de ce type en France. L’expérimentation était initialement prévue pour Calais, puis pour Lyon. A La Grande-Motte finalement, le test durera trois mois minimum.

     

    Lire la suite

  • Brest. Pas en service, le policier fait usage de son arme

    Dans la nuit de lundi à mardi, un policier, alcoolisé selon nos informations, a tiré à deux reprises à proximité d’un groupe de gens rassemblés place de la Liberté, à Brest. Mardi après-midi, il était encore en garde à vue.

    Dans la nuit de lundi à mardi, place de la Liberté, à Brest, un policier d’une cinquantaine d’années, en civil et pas en service, a sorti son arme et fait feu à deux reprises vers un groupe de personnes rassemblées place de la Liberté.

    Alertée, une patrouille a rapidement interpellé leur collègue, qui a été placé en garde à vue.

    Il y est toujours ce mardi après-midi, et est entendu par les agents de l’inspection des services venus de Rennes.

    Lourdes sanctions ?

    Ce gardien de la paix, âgé d’une cinquantaine d’années, était alcoolisé au moment des faits, selon nos informations.

    Il risque un renvoi de la police et des poursuites pénales pour tentative de meurtre.

    Aucune personne n’a été blessée.

     

    Source : ouest-france.fr