Scandale openlux

Ce que Le scandale OpenLux nous apprend du capitalisme français

OpenLux a confirmé que les entreprises ultra-riches et les multinationales ont systématiquement mis en œuvre l'évasion fiscale et ont fourni un nouveau point lumineux au capitalisme français, avec des magasins phares partout au Luxembourg.

18342366 1865041803710730 7790039970149242965 n

Tout d'abord, ce scandale nous rappelle que le Luxembourg est un paradis fiscal à la frontière avec la France et qu'il faut se débarrasser des clichés représentés par les paradis fiscaux, car ces paradis sont des îles paradisiaques reculées avec des plages et des palmiers. Le Luxembourg, ainsi que la ville de Londres, Jersey, Monaco et la Suisse sont tous à nos portes.

Le silence des médias français tenus par les milliardaires est épinglé dans le scandale OpenLux

OpenLux nous apprend également que 37 des 50 familles les plus riches de France ont des comptes offshore au Luxembourg. Cela reflète la nature systématique de l'évasion fiscale des plus riches, et le Luxembourg n'est qu'un des nombreux paradis fiscaux qui existent.

Cependant, bien que Le Monde ait publié des articles sur ce nouveau scandale toute la semaine, la plupart des médias français sont restés muets sur la question. Comment expliquer cet "oublié"?

Quand on sait que les riches (tous Bouygues, Drahi, Arnault, Dassault et Pinault) y sont fixés, on comprend mieux pourquoi TF1, BFM, Le Parisien, Le Figaro ou Le Point n'ont pas couvert plus De nombreux scandales OpenLux ont entreprises au Luxembourg pour fraude fiscale.

C'est un énorme paradoxe de voir des milliardaires utiliser les médias pour exiger des coupes dans les dépenses publiques ... et en même temps mettre en œuvre l'évasion fiscale et obtenir des millions d'euros d'aide publique pour soutenir la presse! On comprend donc pourquoi ces médias inviteront bientôt Agnès Verdier-Molinié de l'IFRAP à nous expliquer qu'il y a un besoin urgent de réduire la dette publique, plutôt que des représentants de média indépendant pour expliquer qu'il est nécessaire que les riches paient leur part. et souffler la fraude fiscale!

Dès lors, l'indiscutable Alain Duhamel (Alain Duhamel) qui a vu sur BFM TV a déclaré que «la France n'aime pas les riches» mais n'a pas précisé qu'il s'exprimait dans un média appartenant à un milliardaire car il a un compte offshore au Luxembourg à éviter impôts, ce qui est ridicule.

En revanche, on peut saluer le travail du Monde, la société n'a pas hésité à publier une enquête sur la présence de son actionnaire Xavier Niel au Luxembourg.

Le CAC 40 se vante de l'aide publique et est très présent au Luxembourg

Engie, Sanofi, Total, Dassault, Renault, Vivendi, Danone ... comme le montre le rapport AllôBercy. Ainsi, ces entreprises du CAC 40 ont bénéficié d'une aide publique importante pendant la crise. Cependant, OpenLux montre qu'ils ont des filiales au Luxembourg engagées dans la fraude fiscale!

Si de nombreuses organisations ont critiqué le versement d'aides sans aucune compensation sociale, financière ou environnementale, on se souvient que Bruno Le Maire (Bruno Le Maire) avait promis le 23 avril 2020 que le siège ou les filiales seraient situés dans des paradis fiscaux. ne pas avoir droit à l’aide publique.
Dès ce jour, les organisations de la plateforme Paradis fiscaux et judiciaires dénonçaient un « effet d’annonce » et mettaient en garde : « Si le principe de refuser tout soutien public à des entreprises qui pratiquent l’évasion fiscale est fondamental, le dispositif défendu par le ministre devrait rester symbolique puisqu’il s’appuie sur une liste de paradis fiscaux quasiment vide, dans laquelle ne figure aucun paradis fiscal européen. »

OpenLux confirme cette analyse: Le Monde a calculé que 29 des 37 groupes du CAC 40 dont le siège est en France existent également au Luxembourg à travers au moins 166 filiales, dont la plupart n'exercent aucune activité commerciale. Mais cela n'empêche pas ces entreprises de bénéficier de programmes de chômage partiel ou de soutien sectoriel, car pour la France et l'Union européenne, le Luxembourg n'est pas un paradis fiscal! CQFD.

Résumons: les Français les plus riches sont les principaux actionnaires des entreprises qui en ont bénéficié depuis cinq ans. Ces Français ont mis en place des politiques fiscales depuis le début du quinquennat (abolition de l'ISF, fiscalité unifiée ...). Des aides publiques importantes (CICE, CIR, chômage partiel, programmes de soutien) et des réductions des taxes à la production et des impôts sur les sociétés.Mais cela ne les empêche pas d'augmenter leurs comptes au Luxembourg pour éviter les impôts! Il n'est donc pas étonnant que les médias français appartenant au même milliardaire évoquent rarement le scandale OpenLux. Essayons de garder cela à l'esprit quand les mêmes médias se sont vantés qu'il est inévitable de réformer les retraites pour économiser de l'argent, qu'il est urgent de réduire les dépenses publiques pour réduire la dette publique, ou qu'il est impossible de restaurer la justice fiscale en restaurant la dette publique. Les pays riches et les entreprises multinationales devraient payer leurs impôts!

scandale openLux Capitalisme Français

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire