Dangervacin

Vaccination, coronavirus COVID-19 certificats numériques...

  • Le mercredi, 15 avril 2020 à 14:41
  • Dans Rumeurs - Blog
  • 0 commentaire

Bill Gates "Microsoft" a récemment déclaré sur Reddit que des « certificats numériques » seront utilisés pour identifier les personnes ayant reçu le vaccin COVID-19 à venir. Ces certificats seront également utilisés pour identifier qui peut ou non exercer une activité commerciale. Ce plan est déjà soutenu par une importante organisation appelée ID2020.

Site accessible pour les handicapés visuel

 

Identitysata

Qu'est-ce que la fameuse ID2020 ? Il s'agit d'une alliance de partenaires public-privé, dont des agences des Nations unies et la société civile. Il s'agit d'un programme d'identification électronique qui utilise la vaccination généralisée comme plateforme pour l'identité numérique.

Ce projet est en cours d’élaboration depuis des années. La décision finale d’aller de l’avant MAINTENANT a été prise en janvier 2020 au Forum économique mondial (FEM) de Davos – à huis clos, bien sûr. Les Gates, GAVI (une association de produits pharmaceutiques promouvant la vaccination), Rockefellers, Rothschilds et autres, sont tous derrière cette décision – la mise en œuvre de l’Agenda ID2020

Qu'est-ce que la fameuse ID2020 ? Il s'agit d'une alliance de partenaires public-privé, dont des agences des Nations unies et la société civile. Il s'agit d'un programme d'identification électronique qui utilise la vaccination généralisée comme plateforme pour l'identité numérique.

Ce projet est en cours d’élaboration depuis des années. La décision finale d’aller de l’avant MAINTENANT a été prise en janvier 2020 au Forum économique mondial (FEM) de Davos – à huis clos, bien sûr. Les Gates, GAVI (une association de produits pharmaceutiques promouvant la vaccination), Rockefellers, Rothschilds et autres, sont tous derrière cette décision – la mise en œuvre de l’Agenda ID2020

Id2020capture

Est-ce une coïncidence si ID2020 est mis en place au début de ce que l’OMS appelle une pandémie ? – Ou faut-il une pandémie pour « déployer » les multiples programmes dévastateurs de l’ID2020 ?

Depuis des années, Bill Gates est à la pointe de la recherche sur les pandémies mondiales et les campagnes de vaccination de masse. Au cours de la dernière décennie, Gates a déclaré à plusieurs reprises que le monde n’était pas prêt à affronter une pandémie mondiale.

En octobre 2019 (quelques mois seulement avant l’apparition du COVID-19), la fondation Bill et Melinda Gates (en coopération avec le Forum économique mondial) a organisé l’Event 201, une simulation sur table d’une durée de trois heures et demie d’une pandémie mondiale.

 

Photodiscussion a event201 new york 18ocobre2019

Étonnamment, cette simulation portait sur un nouveau coronavirus tuant des millions de personnes. Environ huit semaines plus tard, un coronavirus réel faisait son apparition en Chine. Certains se sont alors demandé si cet exercice n’avait pas de fait prédit la propagation du COVID-19. En réponse à ces questions, une déclaration a été publiée sur le site web de l’Event 201.

 

Déclaration sur le nCoV et notre exercice de pandémie :

"En octobre 2019, le Johns Hopkins Center for Health Security a organisé un exercice de simulation de pandémie appelé Event 201 avec des partenaires : le Forum économique mondial et la fondation Bill & Melinda Gates. Récemment, le Center for Health Security a reçu des questions pour savoir si cet exercice de pandémie avait prédit l’actuelle flambée du nouveau coronavirus en Chine. Pour être clair, le Center for Health Security et ses partenaires n’ont pas fait de prédiction lors de notre exercice sur table. Pour le scénario, nous avons modélisé une pandémie fictive de coronavirus, mais nous avons explicitement déclaré qu’il ne s’agissait pas d’une prédiction. Au contraire, l’exercice devait identifier les défis probables en matière de préparation et de réponse à apporter en cas de pandémie très grave. Nous ne prévoyons pas aujourd’hui que l’épidémie de nCoV-2019 fera 65 millions de victimes. Bien que notre exercice sur table ait inclus un nouveau coronavirus fictif, les données que nous avons utilisées pour modéliser l’impact potentiel de ce virus fictif ne sont pas similaires au nCoV-2019."

Le 13 mars, environ un jour après que le COVID-19 a commencé à entraîner l’arrêt du monde occidental tout entier, Bill Gates a quitté le conseil d’administration public de Microsoft pour « consacrer plus de temps aux questions philanthropiques, notamment la santé et le développement mondiaux, l’éducation et le changement climatique ». Alors que la pandémie se propageait dans le monde entier, Gates est devenu une figure de premier plan qui s’est exprimée ouvertement et qui fait autorité dans la crise de la pandémie, apparaissant dans tous les médias pour partager ses opinions et ses recommandations.

Le 18 mars, Bill Gates a participé à une AMA (Ask Me Anything – Demandez-moi tout ce que vous voulez) sur Reddit intitulée « I’m Bill Gates, co-chair of the Bill & Melinda Gates Foundation. AMA sur le COVID-19 » durant laquelle il a répondu à des questions sur la pandémie. Dans l’une de ses réponses, Gates a fait référence à un « certificat numérique » pour tracer les personnes vaccinées.

Un utilisateur de Reddit nommé RemoteControlledUser a posé cette question :

"Quels changements allons-nous devoir apporter au mode de fonctionnement des entreprises pour maintenir notre économie tout en assurant la distanciation sociale ? "

Réponse de Bill Gates :

"La question de savoir quelles entreprises doivent continuer à fonctionner est délicate. À l’évidence, celles liées à l’approvisionnement alimentaire et au système de santé. Nous avons également besoin d’eau, d’électricité et d’Internet. Les chaînes d’approvisionnement pour les choses essentielles doivent être maintenues. Les pays sont encore en train de déterminer ce qui doit continuer à fonctionner. À terme, nous disposerons de certificats numériques indiquant qui est rétabli, qui a été testé récemment ou, quand nous aurons un vaccin, qui l’a reçu."

En termes simples, ID2020 cherche à créer un système d’identification numérique qui stockerait une multitude d’informations personnelles et qui dépasserait les limites des gouvernements nationaux. Le site officiel d’ID2020 indique qu’une identité numérique mondiale est nécessaire pour suivre les réfugiés et les personnes sans papiers dans les pays en développement. Bien entendu, les personnes des pays développés seraient également numériquement identifiées. Le site web déclare :

Nous devons mettre au point le droit à l’identification numérique. Malheureusement, les modèles actuels d’identification numérique ne répondent pas aux besoins de tous. Ils sont généralement archaïques, peu sûrs, ne protègent pas suffisamment la vie privée et, pour plus d’un milliard de personnes dans le monde, ne sont pas disponibles.

Chacun devrait avoir accès à une carte d’identité numérique qui lui permette de prouver qui il est, au-delà des frontières institutionnelles et internationales et à tout moment, tout en lui donnant le contrôle sur la manière dont ses informations personnelles sont collectées, utilisées et partagées.

Dans un article publié par ID2020 en 2018, les vaccins sont le moyen idéal d’introduire l’identité numérique dans le monde - en particulier pour les nourrissons. L’article, intitulé à juste titre « La vaccination : un point d’entrée pour l’identité numérique », affirme :

"La vaccination étant effectuée dès la petite enfance, le fait de fournir aux enfants une carte de santé numérique leur donnerait une identité numérique unique et portative dès leur plus jeune âge. Ainsi, à mesure que les enfants grandissent, leur carte de santé numérique infantile peut être utilisée pour accéder à des services secondaires (comme l’école primaire) ou pour faciliter le processus d’obtention d’autres titres. En fait, la carte de santé infantile devient la première étape dans l’établissement d’une identité légale et largement reconnue. "

En bref, selon ID2020, les vaccinations sont l’occasion idéale d’introduire un identifiant numérique qui stockerait les antécédents médicaux de chaque individu. Cette identité serait également utilisée pour permettre l’accès aux droits et services de base.

ID2020 teste déjà l’introduction de l’identification numérique au Bangladesh. En août 2019, ID2020 a publié un article intitulé « Request for information » (Demande d’informations), dans lequel il est dit :

"A2i et ses partenaires Gavi et ID2020 se sont engagés ensemble à rechercher et à mettre en œuvre une identification unique pour les nourrissons grâce à la numérisation des processus de vaccination au Bangladesh. "

 

Le programme fournira aux nourrissons et aux enfants une carte d’identité numérique portative liée à la biométrie, soit au moment de l’enregistrement de la naissance, soit au moment de leur vaccination, ce qui permettra d’atteindre simultanément trois objectifs communs :

- améliorer la couverture et le processus des statistiques démographiques et sociales (CRVS),

- soutenir l’amélioration du processus de vaccination et l’équité

- et enfin, favoriser l’accès aux droits et aux services tout au long de la vie

 

Dans cette expérience menée au Bangladesh, l’identification numérique est « liée à la biométrie », ce qui signifie qu’elle est basée sur les empreintes digitales des individus. L’article décrit le processus mis en place :

"Des informations sont nécessaires concernant les scanners biométriques capables de saisir les empreintes digitales des parents pendant la phase 1, avec l’ambition de saisir également de manière efficace la biométrie des nourrissons pendant la phase 2. Les scanners peuvent être câblés ou en mode Bluetooth. Les scanners doivent être au minimum certifiés FAP30 par le FBI, portatifs, robustes et capables de capturer un minimum de 500 pixels par pouce. Veuillez indiquer le type de port sur le(s) scanner(s), par exemple, micro USB, USB C, ou autre."

Alors que ce projet est lié à la biométrie, Bill Gates a financé des recherches sur une autre forme d’identification des vaccins : le tatouage à points quantiques.

 

Tatouage à points quantiques

En décembre 2019, un groupe de chercheurs du MIT a publié une étude dans Science Translational Medicine sur l’utilisation de tatouages à points quantiques pour identifier les personnes ayant reçu un vaccin.

Tatouagequantique

Outre la vaccination forcée, qui sait ce que contiendrait le cocktail de « mini-maladies » injecté, et quels pourraient être leurs effets à long terme. Comme ceux des OGM, où toutes sortes de germes pourraient être insérés sans que nous, les gens du commun, le sachions ?

Il se peut en effet que nous ne soyons qu’au début de la mise en œuvre de l’ID2020 – qui comprend la vaccination forcée, la réduction de la population et le contrôle numérique total de tout le monde – sur la voie d’un ordre mondial unique – et de l’hégémonie financière mondiale – la domination du spectre complet, comme le PNAC (Plan pour un nouveau siècle américain) aime l’appeler.

Une aubaine pour la Chine. La Chine a été délibérément ciblée pour la « destruction économique », en raison de son économie en rapide progression, une économie qui dépassera bientôt celle de l’hégémonie actuelle, les États-Unis d’Amérique, et en raison de la forte monnaie chinoise, le yuan, qui pourrait également dépasser le dollar en tant que principale monnaie de réserve mondiale.

Ces deux événements signifieraient la fin de la domination des États-Unis sur le monde. La maladie du coronavirus, qui sévit maintenant dans plus de 80 pays, a fait chuter les marchés boursiers, une baisse d’au moins 20 % au cours des dernières semaines – et une hausse ; les conséquences redoutées du virus d’un ralentissement économique, voire d’une récession, ont fait chuter les prix de l’essence en deux semaines environ, presque de moitié. Toutefois, sans l’intervention de la banque centrale chinoise, la valeur du yuan par rapport au dollar a été plutôt stable, à environ 7 yuans pour un dollar. Cela signifie que l’économie chinoise, malgré COVID-19, bénéficie encore d’une grande confiance dans le monde entier.

Il y a cependant une petite lueur d’espoir qui oscille à l’horizon plein de nuages sombres. Il pourrait s’agir miraculeusement d’un réveil de la conscience d’une masse critique qui pourrait mettre fin à tout cela. Bien que nous soyons loin d’un tel miracle, quelque part dans un coin caché de notre cerveau, il nous reste à tous une étincelle de conscience. Nous avons la capacité spirituelle d’abandonner la voie du désastre du capitalisme néolibéral occidental et d’épouser à la place la solidarité, la compassion et l’amour les uns pour les autres et pour notre société. C’est peut-être la seule façon de sortir de l’impasse et de la fatalité de la cupidité égocentrique occidentale.

Le 15/04/2020 à 14H49

Anonymous france

 

Video du 4 nov. 2019

Event 201 Pandemic Exercise: Highlights Reel

sources

https://www.accenture.com/ca-fr/company-news-release-accenture-et-microsoft

https://id2020.org/

https://www.mondialisation.ca/la-pandemie-de-coronavirus-covid-19-le-vrai-danger-est-lagenda-id2020/

https://www.biometricupdate.com/201909/id2020-and-partners-launch-program-to-provide-digital-id-with-vaccines

numérique vaccination Coronavirus COVID-19 certificat ID2020 EVENT201 Bill Gates AVI Rockefellers

  • 2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire