Déodorants : Les dangers

Selon une récente étude, les sels d'aluminium contenus dans certains déodorants pénètreraient la peau en plus image illustraton danger deogrande quantité que ce que l'on croyait jusqu'à présent. Les antitranspirants pourraient alors être plus dangereux que prévu.

 

=>Voir le classement des meilleurs déo

=>Bien choisir sont déo

 

Voilà quelques années que les déodorants anti-transpirants ont mauvaise presse, notamment à cause des sels d’aluminium qu'ils contiennent. Ceux-ci sont suspectés de favoriser le développement de certains cancers, comme celui du sein chez la femme, et l'appariton de maladies comme Alzheimer. Reconnus toxique à haute dose pour les cellules neurveuses, les sels d'aluminium présents dans certains déodorants seraient plus dangereux que ce que l'on croit. C’est en tout cas la conclusion d'une étude récemment relayée par l’Association de consommateurs suisse Bon à savoir.

 

Jusque là, les autorités européennes estimaient que le taux d’absorption d'aliminium quotidien pour un homme de 70 kg utilisant des déodorants contenant des sels d'aluminium était de 10 mg par jour. Or l’étude en question, commandée par l’Institut allemand d’évaluation des risques (BfR) fait état de doses bien plus importantes. Selon le BfR, la peau absorberait des quantités plus élevées que ce que l'on croit, et les antitranspirants seraient tout simplement à bannir, au nom du principe de précaution.

Cependant, l’Office fédéral suisse de la sécurité alimentaire refuse pour l’instant d’envisager cette interdiction, jugeant insuffisantes les preuves concernant les dangers des sels d'aluminium. Pour l'organisation sanitaire, leur responsabilité dans le développement de certaines maladies ne serait pas assez clairement établie, et les données scientifiques encore trop peu nombreuses pour fixer des taux limites.

En attendant, les études portant à croire que les antitranspirants constituent un danger pour la santé se multiplient, mais aucune mesure officielle n'est prise pour écarter les sels d'aluminium. L’Association de consommateurs Bon à savoir recommande alors de privilégier les déodorants totalement exempts de sels d’aluminium, ainsi que la pierre d’alun qui en contient. Elle déconseille d'autant plus l'usage de déodorants antitranspirants sur la peau fraîchement rasée, sans quoi le passage à travers l’épiderme est plus rapide et plus important.

Néanmoins, à mesure que les sels d'aluminium alimentent le débat, les fabricants sont de plus en plus nombreux à les abandonner. Aujourd’hui, de nombreuses alternatives naturelles, bio et efficaces contre les odeurs sont disponible à la vente.

 

Déodorants et antitranspirants

Bien choisir son déo

Entre la surenchère sur les durées de protection, les formats en spray ou à bille, les mini et les compressés, les promesses multiples sur l’efficacité et l’absence de substances nocives, il n’est pas si facile de choisir le bon déodorant en rayon. Nos conseils.

 

Déodorant ou antitranspirant ?

Le matin, vous utilisez quoi, un déo ou un antitranspirant ? La question peut paraître baroque tant le mot « déodorant » est passé dans le langage courant pour désigner tout ce qu’on se met sous les aisselles.

En réalité, déodorant et antitranspirant relèvent de deux catégories bien distinctes, tant par la composition que par le mode d’action.

Antitranspirant

Les antitranspirants utilisent des sels d’aluminium pour resserrer les pores de la peau. Ce mécanisme bloque, au moins en partie, la transpiration, ce qui empêche la formation des odeurs de sueur. Un produit peut se dire « antitranspirant » s’il réduit la sécrétion de sueur d’au moins 20 % sur la moitié des utilisateurs.

Déodorant

Les déodorants ne bloquent pas la production de sueur, ils ont pour seule fonction d’en masquer l’odeur. Du coup, ils ne contiennent pas de sels d’aluminium. Les déodorants peuvent agir sur les bactéries qui provoquent l’odeur de transpiration, ou miser sur l’absorption des odeurs, ou encore combiner ces deux modes d’action.

Et la pierre d’alun, dans tout ça ?

La pierre d’alun est un sulfate de potassium quand elle est naturelle, d’ammonium et d’aluminium quand elle est synthétique. Elle est étiquetée « potassium alum » quand elle est naturelle, « ammonium alum » quand elle est synthétique. Elle est vendue comme déodorant et non comme antitranspirant. La mention « sans antitranspirant synthétique » qui figure parfois signifie que la pierre d’alun est naturelle. Mais, synthétique ou naturelle, elle contient toujours des sels d’aluminium, au moins en petite quantité.

 

Spray ou format à bille ?

 

La présentation sous forme de spray cumule les risques.

Il y a d’une part le risque d’inflammabilité. Les gaz propulseurs des sprays sont des hydrocarbures, butane, propane ou isobutane. Ils sont très facilement inflammables. On aurait tort de juger ce risque purement théorique même si, heureusement, les accidents sont rares.

Le second problème, lui, n’a rien de potentiel, il est même quotidien. Chaque fois qu’on le vaporise, le spray projette un nuage de minuscules gouttelettes qui se déposent sur la peau mais se diffusent aussi dans l’air de la pièce. Tous les matins, on inhale ce cocktail de substances qu’il vaudrait mieux ne pas respirer au vu de la composition des produits. Les déodorants et les antitranspirants en spray émettent tous des composés organiques volatils en quantité. Ils proviennent à la fois du produit lui-même et des gaz propulseurs.

La formulation à bille, souvent appelée « roll-on » sur les emballages, est objectivement mille fois préférables.

 

Compressé ou mini ?

Détenteur des marques de déodorants Axe, Dove, Monsavon, Rexona et Williams, le groupe Unilever a lancé le déo compressé avec ce slogan : « Autant d’utilisations avec moins d’emballage ». D’après notre test qui a comparé deux références compressées à leur format standard, cette nouveauté d’Unilever n’a rien d’une supercherie. Elle minimise le format en réduisant la quantité de gaz propulseur mais permet grosso modo autant d’utilisations.

En réponse au compressé d’Unilever, le fabricant allemand Beiersdorf a lancé ses déodorants Nivea « Pocket ». Ce concept n’a rien à voir, il s’agit seulement d’un mini-format avec une mini-quantité de produit.

 

Quel déo choisir ?!

TRÈS BONNE EFFICACITÉ

TOP NUMERO 1 : Le Petit marseillais

TOP 2 : Nuxe Bio Beauté

TOP3 : La Roche-Posay Déodorant physiologique

TOP 4 : Ushuaia Fleur d’Alun

Efficacité moyenne

TOp 5 : Ushuaia Bio

TOp 6 : Cadum Deodoux

TOp 7 : Sanex Natur Protect

Efficacité faible

Flop 8 :  OE minéral et pur

Flop 9 : Déo d’alun

 

 

Le Petit Marseillais          GAGNANT !!!

Composition :

Sans sels d’aluminium – sans paraben – sans alcool

Continent du parfum

Élément actif :

Huile essentielle de sauge

Senteur / sensation :

Fraicheur thé vert, parfum subtil, sensation agréable.

Produit un peu fluide qui met un peu de temps à sécher. Mais qui ne laisse pas de trace sur les vêtements.

Efficacité :

TRÈS BONNE EFFICACITÉ

Prix :

2.35 € (supermarché)

Conclusion :

C’est le gagnant du supermarché. Un petit prix pour une grande efficacité.

Le produit est agréable, frais, efficace et sans substances nocives.

Le petit bémol porte sur sa durée de vie, il se vide rapidement, car le déo est trop fluide. Mais vu son prix, on n’hésite pas à le racheter.

 

 

 

Nuxe bio beauté           GAGNANT !!!

Composition :

Bio

Sans sels d’aluminium – sans paraben – sans alcool

Continent du parfum

Élément actif :

Huiles essentielles et eaux florales

Senteur / sensation :

Parfum présent, mais très agréable, sensation fraicheur.

Un peu long à sécher, mais ne laisse pas de trace sur les vêtements.

Efficacité :

TRÈS BONNE EFFICACITÉ

Prix :

7.90 € (parapharmacie)

Conclusion :

C’est le gagnant de la parapharmacie. Très bonne efficacité, sans ingrédients nocifs, bio, frais et avec un parfum qui ne ressemble pas à une odeur de déo, mais à un vrai parfum.

Le bémol c’est bien évidemment son prix: le double des déodorants vendus en supermarché, mais je suis fan !

 

 

 

La Roche-Posay Déodorant physiologique

Composition :

Sans sels d’aluminium – sans paraben – sans alcool

Continent du parfum

Élément actif :

Perlite et gluconate de zinc

Senteur / sensation :

Parfum subtil, sensation agréable.

Un peu « laiteux » qui met un peu de temps à sécher.

Efficacité :

TRÈS BONNE EFFICACITÉ

Prix :

6.50 € (parapharmacie)

Conclusion :

C’est le déo à la deuxième place du podium voir même à côté du gagnant des parapharmacies. Grande efficacité, pas d’ingrédients nocifs et agréable à mettre.

Le bémol c’est aussi son prix, le double des déodorants vendus en supermarché pour la même contenance. À noter quand même que son roll délivre la bonne quantité de produit, ce qui rallonge sa durée d’utilisation.

 

 

 

Ushuaia Fleur d’Alun

Composition :

Sans paraben – sans alcool

Continent du potassium d’alum (donc des sels d’aluminium) et du parfum

Élément actif :

Pierre d’alun

Senteur / sensation :

Fleur de cerisier, parfum subtil, sensation agréable.

Efficacité :

Très bonne efficacité

Prix :

3.72 € (supermarché)

Conclusion :

C’est bien la preuve que les sels d’aluminium sont efficaces contre les mauvaises odeurs même s’il s’agit de pierre d’alun naturel qui semble être moins nocif que les sels d’aluminium synthétiques. Il est difficile de se positionner, car ce déo efficace élimine quand même une partie des substances dangereuses et garde une version pierre d’alun des sels d’aluminium. Compromis ou pas, à vous de voir.

 

 

 

Ushuaia Bio

Composition :

Bio

Sans sels d’aluminium – sans paraben

Continent de l’alcool et du parfum

Élément actif :

Huiles essentielles et aloe vera

Senteur / sensation :

Parfum trop présent dans le mauvais sens…

Sensation fraîcheur. Un peu long à sécher, trop fluide.

Efficacité :

Efficacité moyenne

Prix :

3.71 € (supermarché)

Conclusion :

C’est un produit safe car il ne contient pas de substances nocives. L’efficacité est bonne, mais ne résiste pas à un coup de stress ou à une longue journée.

Pour celui à la vanille et à l’hibiscus, le parfum est trop présent et à la limite du désodorisant d’intérieur. Je préfère le déo de la même gamme au lin qui est moins marqué au niveau du parfum, mais qui bizarrement est rarement présent dans les rayons des supermarchés.

 

 

 

Cadum Deodoux

Composition :

Sans sels d’aluminium – Sans paraben – Sans alcool

Continent du parfum

Élément actif :

Perlite, gluconate zinc

Senteur / sensation :

Odeur agréable.

Un peu long à sécher.

Efficacité :

Efficacité moyenne

Prix :

3.10 € (supermarché)

Conclusion :

Rien à dire sur la composition de ce déo Cadum, mais l’efficacité est moyenne.

Il respecte bien les peaux sensibles et à une odeur discrète agréable. À utiliser si l’on n’a pas grand-chose à faire dans sa journée…

 

 

 

Sanex Natur Protect

Composition :

Sans sels d’aluminium – Sans paraben – Sans alcool – Sans parfum

Continent de la pierre d’alun naturelle (potassium alum).

Élément actif :

Pierre d’alun, talc

Senteur / sensation :

Pas d’odeur, pas de sensation, on a l’impression de ne rien mettre. Très discret.

Risque de traces à cause de la présence de talc.

Efficacité :

Efficacité moyenne

Prix :

3.99 € (supermarché)

Conclusion :

Sanex natur protect est un déo qui annonce la couleur : 0% de tout !

Ce déodorant mise tout sur la pierre d’alun naturelle. C’est donc le même dilemme, à savoir que la pierre d’alun, même naturelle, est un sel d’aluminium.

Mais le dilemme s’arrête là, car au niveau de l’efficacité on n’hésite pas. L’efficacité n’est pas suffisante donc on passe son chemin.

 

 

 

OE minéral et pur      PERDANT !!

Composition :

Sans sels d’aluminium – sans paraben – sans alcool – sans phtalate

Continent du parfum et de la pierre d’alun naturelle (potassium alum).

Élément actif :

Pierre d’alun, talc

Senteur / sensation :

Odeur et sensation de fraîcheur agréable.

Risque de traces à cause de la présence de talc.

Efficacité :

Efficacité faible

Prix :

3.20 € (supermarché)

Conclusion :

Attirée par la promesse de pureté et par le « fabriqué en France », j’ai testé cette marque pour la première fois. Mais en plus d’être composé majoritairement de pierre d’alun, ce déo n’est pas très efficace. Il ne tient pas la journée, à oublier.

 

 

 

Déo d’alun      PERDANT !!

Composition :

Bio

Sans sels d’aluminium – sans paraben – sans alcool – sans parfum

Continent de la pierre d’alun naturelle (potassium alum).

Élément actif :

Pierre d’alun, aloe vera

Senteur / sensation :

Pose horrible ! Je ne prends pas de gants pour décrire l’aspect de ce déo. Il est composé de petits cristaux de pierre d’alun qui bloquent le roll-on. Lorsqu’il n’est pas complètement bloqué, il est impossible de se mettre du déo sans s’arracher la peau.

L’odeur est discrète.

Efficacité :

Efficacité faible

Prix :

7.90 € (parapharmacie)

Conclusion :

Voici un produit bio, cher qui pour moi est une arnaque. Impossible à mettre, qui n’est pas efficace et qui contient du sel d’aluminium avec la pierre d’alun. Boycotte total !

 

Ce test n’est pas exhaustif, car les marques de déodorants sont très nombreuses et les nouveautés affluent tous les jours dans les rayons.

Mes 3 chouchous sont le Petit Marseillais, Nuxe et la Roche Posay. Je conseillerais le Nuxe et le Petit Marseillais en déodorants d’été et la Roche Posay en déodorant pour l’hiver.

Ils remplissent tous les 3 le contrat d’être efficace, mais sans substances potentiellement dangereuses.

 

Source : Bon à savoir, que choisir , sobienetre

Date de dernière mise à jour : lundi, 09 Octobre 2017

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !