Energie solaire : une usine Française va recycler les panneaux photovoltaïques

PV Cycle France, premier organisme chargé par les pouvoirs publics de collecter et traiter les panneaux photovoltaïques usagés, l'entreprise Veolia vient de signer un contrat de quatre ans pour recycler le matériel abîmé ou en fin de vie.

 

6777714 spc panneau solaire 2

Dotée d'une technologie unique en France, une usine de traitement installée à Rousset (Bouches-du-Rhône) sera en mesure d'ici la fin de l'année de valoriser plus de 1 400 t de matières premières. Car un panneau solaire, c'est 75 % de verre mais aussi de l'aluminium, du cuivre et du silicium. Autant d'éléments qui partaient jusqu'ici à la poubelle ou étaient parfois recyclés en Belgique.

 

55 000 tonnes de panneaux posés en France chaque année

Lorsque le panneau usagé arrivera dans l'usine, il sera entièrement démonté et chaque élément réutilisable envoyé vers une filière adaptée. « Le but de ce contrat est de rapatrier le traitement de ces déchets en France où l'on pourra recycler 96 % des matériaux qui composent un panneau photovoltaïque », explique le directeur général de PV Cycle France, Nicolas Defrenne.

 

Si cette usine a vu le jour, c'est parce que la loi stipule que tout importateur ou fabricant de panneaux à énergie solaire se trouve dans l'obligation de les collecter et de les traiter lorsqu'ils arrivent en bout de course. Or la surface de toiture couverte de panneaux photovoltaïques n'a cessé de progresser depuis 2006, passant de 4 ha à 6 772 ha l'an dernier ! «Chaque année, 55 000 t de panneaux sont posés en France, et la puissance installée va tripler d'ici à 2023», souligne Bernard Harambillet, directeur général recyclage et valorisation des déchets au sein de Veolia France.

 

 

Loin de se pincer le nez devant des déchets, qu'ils soient ménagers ou électroniques, cette entreprise s'est fait une spécialité de les considérer comme une ressource dont on peut extraire des matériaux pour fabriquer de nouveaux produits. «D'ici à trente ans (NDLR : la durée de vie maximale d'un panneau), nous devrions pouvoir recycler 60 000 t de panneaux chaque année en France», estime Nicolas Defrenne. Et cela concernera aussi Monsieur et Madame Tout-le-Monde. «Lors de la dépose de sa toiture solaire, un particulier peut demander la reprise de ses panneaux usagés par son installateur pour qu'ils soient recyclés», rappelle Nicolas Defrenne. «C'est exactement le même principe que votre cafetière, explique le président du Syndicat des énergies renouvelables, Jean-Louis Bal. Une fois qu'elle est arrivée en fin de vie, vous n'êtes pas censé la mettre à la poubelle mais la ramener au magasin qui se charge de l'envoyer dans une filière de recyclage.»

Date de dernière mise à jour : jeudi, 23 Mars 2017

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !