Wifi dans les bibliothèques : sans danger ?

La mairie de Paris affirme que les bornes Wifi installées dans les lieux publics parisiens ne présentaient aucun danger. Les mesures effectuées par des laboratoires agréés ont révélé des niveaux d'ondes électromagnétiques "de 80 à 400 fois inférieurs au seuil réglementaire" selon le communiqué de la mairie.

 

En novembre 2007, quatre bornes installées dans des bibliothèques de la capitale avaient été désactivées. Motif ? Des agents s'étaient plaints de divers troubles comme des maux de tête ou des malaises.

La ville indique que des mesures ont été effectuées par des laboratoires agréés, et qu'il ressort que les niveaux enregistrés pour le champ magnétique sont 80 à 400 fois inférieurs au seuil réglementaire. Des visites médicales ont été effectuées et aucune pathologie n'a été diagnostiquée chez les agents municipaux. La Marie de Paris a indiqué que les installations testées sont identiques à celle déployées dans l'ensemble des 59 bibliothèques municipales.

Ces informations seront officiellement présentées lors du Comité d'Hygiène et Sécurité de la Direction des Affaires Culturelles du 18 septembre, qui sera boycotté par une partie des syndicats. Ils reprochent notamment à la Ville de n'avoir pas entendu les spécialistes qu'ils avaient eux-mêmes mandatés.

 

Une conférence citoyenne réunissant les Parisiens doit être organisée, pour que ceux-ci prennent position sur les ondes électromagnétiques.

Source : Communiqué mairie de Paris, 12 septembre 2008

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !