délinquance générale en 2008

Un rapport du ministère de l'Intérieur souligne que la délinquance générale a baissé de 0,86% en 2008, comparé à 2007. En revanche, les violences aux personnes, les vols à main armée et les règlements de compte sont en augmentation.

La délinquance générale a baissé de 0,86% en 2008 par rapport à 2007, selon le ministère de l'Intérieur, mais les violences aux personnes sont en augmentation tout comme les vols à main armée, les règlements de compte ayant explosé.

L'ensemble des statistiques concernant les faits de délinquance recensés l'année dernière par l'Observatoire nationale de la délinquance (OND) doivent être exposés et commentés lundi, place Beauvau, par son président, Alain Bauer, et par la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie.

La baisse de la délinquance générale avait été annoncée mercredi dernier par le président de la République Nicolas Sarkozy, qui avait grillé la politesse à Mme Alliot-Marie.

3.558.329 crimes et délits ont été constatés par l'ensemble des services de police en 2008, contre 3.589.293 en 2007, lorsque la baisse de la délinquance générale avait atteint 3,66%.

Le bilan de la délinquance générale détaillé point par point, fait apparaître une augmentation du nombre des violences aux personnes, point noir de la délinquance depuis 1996, qui avait connu en 2007 un léger reflux (-0,21%).

En 2008, en effet ces violences ont augmenté de 2,40%, selon le bilan de l'Observatoire national de la délinquance.

Pour leur part, les vols à main armée ont globalement augmenté dans le même temps de 15,40%.

Quant aux règlements de comptes dans le milieu, ils ont littéralement explosé, passant de 58 en 2007 à 126 en 2008, marquant ainsi une augmentation de 117,24%.

Si l'OND a comptabilisé une baisse des atteintes aux biens, qui représentent près des deux-tiers de la délinquance générale, de 5,08%, il recense également près de 400.000 infractions économiques et financières, catégorie en hausse de 10,31%.

Retrouvant des accents du ministre de l'Intérieur qu'il fut, le président Sarkozy, présentant ses voeux aux forces de sécurité le 14 janvier à Orléans, s'était déjà réjoui de ce que la délinquance générale ait "baissé de près de 1% en 2008", "la délinquance de proximité de 6%" et "les violences aux personnes, d'origine crapuleuse, de 5,4%".

"Depuis 2002, plus de 1,5 million de crimes et délits ont été évités", avait-il fait valoir, promettant de "protéger les Français" en 2009 "face aux dangers de tous ordres".

"Plus que jamais, dans ces moments de doute, il faut rappeler aux Français que la première mission de l'Etat, c'est de les protéger", et "toute l'action" de l'exécutif "pendant cette année 2009 sera tendue vers cet objectif", a lancé le chef de l'Etat.

Nicolas Sarkozy a également promis que la Loi d'orientation pour la sécurité intérieure (LOPSI II), attendue depuis la fin de 2007, serait enfin "rapidement" présentée devant le Parlement.

M. Sarkozy a enfin annoncé aux policiers et gendarmes que leurs administrations bénéficieraient "tout de suite" de 5.000 véhicules de plus, une dépense de 100 millions d'euros décidée dans le cadre du plan de relance.

Le 6 janvier, Michèle Alliot-Marie avait lancé un plan pour lutter contre les escroqueries, en particulier via internet, qui a permis de révéler 600 faits en une semaine, selon un "premier bilan" de l'Intérieur.

Le lancement du plan de la ministre avait été assuré par la diffusion d'une plaquette d'information à 3 millions d'exemplaires disponibles dans les services de l'Etat recevant du public.

Outre le numéro "info escroqueries", le ministère de l'Intérieur a mis en place une plate forme (www.internet-signalement.gouv.fr) hébergée par la police judiciaire, sur laquelle les particuliers peuvent signaler une escroquerie ou une tentative..

Source : 24

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !