Gaz de schiste : le pétrolier pourra forer au nord du Béarn

Le tribunal administratif de Pau somme le ministère de l’Environnement d’accorder un permis de recherche d’hydrocarbures à un foreur australien.

Capture d e cran 2016 11 30 a 17 27 36

La société australienne Gas2grid avait esté devant le tribunal administratif de Pau contre un arrêté du ministère de l’Environnement. Ce dernier, en date du 21 septembre 2015, refusait à la compagnie pétrolière la prolongation d’un permis de recherche d’hydrocarbures pour les cinq ans à venir. Et ce, au nom de risques de troubles à l’ordre public, des manifestations ayant eu lieu contre ces forages.

 

Ce permis, dit de Saint-Griède, concerne un territoire de 52 km2 à cheval sur le Gers, les Hautes-Pyrénées et le nord des Pyrénées-Atlantiques.

Foragegaz

Les élus et la population avaient en effet à l’époque exprimé leur refus de voir des recherches de gisements de gaz de schiste sur leur territoire. D’où l’arrêté pris conjointement par le ministère de l’Environnement et celui de l’Économie en 2015.

Mais le tribunal administratif de Pau a jugé que l’arrêté n’était pas justifié et l’annule dans sa décision rendue jeudi matin. Il donne trente jours au ministère de l’Environnement pour prolonger le permis de Saint-Griède, sinon le contribuable, pardon le ministère, devra payer une astreinte de 3 000 euros par jour de retard.

 

Les premier Manifestation : Une association contre le gaz de schiste organisait un pique nique le dimanche 20 Novembre 2016 à Fichous Riu Mayou au nord du Béarn. Dans ce secteur,  l'enquête publique a validé 5 nouveaux forages d'hydrocarbures. Mais les opposants redoutent que ces nouveaux puits servent aussi à rechercher du gaz de schiste.

Antiforage

 

 

Damien Lalaude, Collectif "Non au gaz de schiste" 64.

 

 
 

 

Source :http://www.larepubliquedespyrenees.fr , France 3

 

Date de dernière mise à jour : mercredi, 30 Novembre 2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !