Retraites 3,5 millions de personnes

Les manifestations contre la réforme des retraites ont rassemblé 3,5 millions de personnes, selon la CFDT, et 1,2 million selon le ministère de l’Intérieur. Mais quelque soit le chiffre la tendance est à la hausse. Lycées et universités entrent dans le mouvement. Mais le Premier ministre reste inflexible.

 

 

François Fillon droit dans ses bottes, tandis que le mouvement contre la réforme des retraites se durcit. De là à penser à un début de scénario à la 1995, il y a encore de la distance. Mais le dossier commence à tourner au bras de fer.

Les syndicats ont annoncé des chiffres de mobilisation en hausse pour cette quatrième journée d’action contre la réforme des retraites. Selon la CFDT, 3,5 millions de personnes sont descendues dans la rue pour dire non au projet de loi actuellement en discussion au Sénat. Soit une augmentation de 20% par rapport aux précédentes journées.

Sans surprise, le ministère de l’Intérieur

a vu moins de monde : 1.230.000 personnes d’après les policiers. Mais si le chiffre est inférieur, la tendance à la hausse est confirmée, puisque le ministère ne comptait “que” 997.000 manifestants le 23 septembre.

Les chiffres qui tombent ville par ville confirment que la mobilisation prend de l’ampleur. A Paris par exemple, la police a compté 89.000 manifestants (330.000 pour les syndicats), contre 65.000 le 23 septembre (300.000 pour les syndicats). A Lille, le compte est de 12.500 (police), ou 30.000 (syndicats), là aussi les décomptes grimpent. Même dynamique à Strasbourg (8.000 pour la police, 25.000 pour les syndicats), à Lyon (18.500 pour la police, 45.000 pour les syndicats), à Marseille (avec l’habituel grand écart : 24.500 pour la police, 230.000 pour les syndicats), à Toulouse (30.000 pour la police, 145.000 pour les syndicats), à Bordeaux (35.000 chiffre police, 130.000 chiffre syndical). Forte mobilisation également en Normandie, avec des manifestations à Rouen, au Havre, à Caen ou encore à Dieppe et Saint-Lô.

Au sein des 250 cortèges qui ont défilé aujourd’hui se trouvaient de nombreux lycéens. Selon le ministère de l’Education nationale, 357 lycées ont été touchés par une action, soit un peu plus de 8% du total des lycées de France métropolitaine. Le syndicat lycéen UNL, lui, compte 800 établissements mobilisés, dont 300 bloqués. L’autre syndicat lycéen, la Fidl, compte 35.000 lycéens dans la rue, le double pour l’UNL.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !