Panneau lumineuxjjjjjjjjjjjj

Les panneaux publicitaires numériques,  Cet écran consomme plus que votre foyer

"Faut-il l’allumer ?", "Cet écran consomme plus que votre foyer"… Dans le cadre de la journée d’action nationale Stop pub vidéo, une quinzaine de personnes se sont rassemblées place de la République, ce samedi 3 février, pour afficher leur opposition aux panneaux publicitaires numériques installés à Rennes.

Les écrans ne sont pas encore allumés mais soulèvent déjà la contestation. Une quinzaine de personnes se sont réunies, ce samedi après-midi, place de la République, à Rennes, pour afficher leur opposition aux panneaux numériques récemment installés dans la capitale bretonne.

« Faut-il l’allumer ? », « Cet écran consomme plus que votre foyer » les participants ont recouvert le panneau récemment installé à République (mais pas encore en marche) de pancartes en carton aux messages explicites, destinés « à faire réfléchir ».

Rennes Métropole avait en effet pris la décision, il y a presque un an, de valider l’installation, dans l’agglomération, de trente panneaux publicitaires numériques du groupe Clear Channel. Une décision qui avait déjà provoqué la contestation des élus écologistes.

Pour Romain Poirier, de l’association ANV - Cop21, c’est avant tout un enjeu pour l’environnement. « Les panneaux publicitaires vidéo ont un gros impact sur le climat. Un panneau double face, c’est la consommation énergétique de un à deux foyers de deux à quatre personnes. C’est énorme ! »

« La liberté de réception devient inexistante »

Au-delà de la question environnementale et écologique, c’est aussi la question de la présence de la publicité dans nos vies qu’entendent souligner les participants à cette action de sensibilisation.

« On a énormément d’affichages publicitaires. Sur le mobilier urbain, au niveau des bus ou sur les magasins. Maintenant, cet affichage devient animé. On sait maintenant que les écrans ont quand même un effet néfaste sur beaucoup de gens, notamment sur les enfants. C’est assez étrange que la municipalité installe des écrans publicitaires vidéo, s’étonne Roxane Pottier, membre de l’association Résistance à l’agression publicitaire. Ce sont quand même des messages qui nous sont imposés. La liberté de réception, pour le coup, est inexistante. On nous impose des messages publicitaires, encore et encore ! »

Les acteurs de la manifestation comptaient ensuite réitérer l’opération Esplanade Charles-de-Gaulle, avec un objectif affiché : « que ces écrans publicitaires soient interdits dans les espaces de transports en commun et dans l’espace public. »

Rennes panneau publicitaire numérique consommation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !